Hainaut Les poupées frimousses, faites de chiffon recyclées, débarquent à Charleroi pour être vendues au profit de l’Unicef.​


Les poupées frimousses débarquent à Charleroi. Elles font fureurs en France ou encore en Italie. Une poupée frimousse est une poupée de chiffon, réalisée avec du matériel de récupération. Elles sont ensuite vendues afin de récolter de l’argent pour aider les enfants. En Belgique, c’est l’Unicef de Gembloux qui a lancé le projet. L’argent récolté est versé à l’Unicef afin d‘aider les enfants pour les vaccins ou autres.

Rezippons la Terre de Châtelet et l’Unicef de Charleroi ont également souhaité se lancer dans le projet des poupées frimousses. L’initiative provient de Christina, la coordinatrice de Rezippons la Terre et de Patricia de l’Unicef. Elles préparent le projet avec l’aide également du Plan de Cohésion Social de Châtelet.

Des créatrices autour du projet

Rezippons la Terre c’est un magasin de vêtements et accessoires de seconde main. Il s’occupe de la récupération d’articles sous forme de dons, trie, recycle, vend, organise des ateliers de couture, des stages de réinsertion sociale. Quant au rôle du groupe de volontaires UNICEF Charleroi, est de proposer les Frimousses au parrainage lors des activités, de soutenir et participer aux actions mises en places pour les expositions et autres visibilités liées aux Frimousses.

Les poupées frimousses sont créées par un groupe de créatrice de l’asbl Rezippons la Terre, elles sont une dizaine. Les couturières du PCS de Châtelet les aident également. Chaque semaine, le groupe consacre quelques heures pour concevoir ces poupées. Ce projet frimousse est temporaire afin de préparer une expo-vente qui aura lieu dés vendredi.

L'expo-vente

Une poupée frimousse symbolise un enfant qui attend de l’aide et est parrainée grâce à un don de 15€. Elles seront en vente lors de l’exposition à la Maison des Associations à Mont-sur-Marchienne à partir de ce vendredi. L’expo-vente sera ouverte toute la journée jusqu’au 30 juin.