Hainaut

"Oubliez cette vue : en ce moment, la Sambrienne vous prépare des logements qualitatifs à prix abordables." Dans le quartier de la Broucheterre à Charleroi-Nord, le panneau qui s’offre au premier regard des usagers empruntant le petit ring depuis la sortie de l’autoroute A54 va encore s’imposer quelques mois.

Ce n’est qu’en mai qu’interviendra la démolition du chancre, ancien siège du service équipement et maintenance (Sem) de la ville. Sur le site, la Sambrienne porte un ambitieux projet immobilier : la construction de 6 000 m2 de bureaux, 120 logements et 30 kots d’étudiants avec du commerce de proximité. Comme l’indique l’échevine de l’Urbanisme Ornella Cencig (MR) dans une réponse écrite à la question d’Antoine Tanzilli (CDH), la mise au jour de concentrations d’hydrocarbures impose de dépolluer les sols.

Une expertise a été réalisée dans ce cadre : la présence de ces résidus pétroliers serait liée aux activités minières localisées autrefois à proximité du terrain. Une trace apparaît sous le macadam. Un périmètre va devoir être défini pour délimiter la zone d’excavation : les terres qui auront été extraites seront évacuées vers un centre de traitement approprié, des échantillons seront prélevés au fur et à mesure de l’exécution.

Il s’agira ensuite de remettre le site en état : des matériaux sains seront acheminés sur place pour niveler le terrain. Selon l’échevine, la tutelle devrait marquer son accord sur l’attribution de ce marché dès la semaine prochaine. Ce n’est qu’à la fin du mois que la commande sera notifiée. Les travaux s’effectueront en même temps que la démolition, en mai, après une phase de désamiantage de l’ancien Sem.