Hainaut OncoDNA cherche à rassembler les données afin de mieux informer oncologues et patients.

Il y a actuellement près de 21 millions de patients atteints de cancer, qui reste une des principales causes de mortalité et de maladie dans le monde. OncoDNA, née en 2012, s’est d’emblée spécialisée dans la médecine personnalisée destinée à mieux soigner les patients atteints de ce mal.

En quelques années, elle a franchi de grandes étapes, passant des trois personnes qu’elle occupait alors à la cinquantaine qui travaille pour elle aujourd’hui. Elle est basée dans l’aéropôle de Gosselies et voisine de l’Institut de Pathologie et de Génétique avec lequel elle collabore depuis ses débuts.

Constance avec ces débuts aussi, sa volonté d’aller plus avant dans ce qu’elle peut fournir en informations aux oncologues et donc aux patients qu’ils soignent. C’est ainsi qu’en 2014, elle a conçu une solution permettant, par les biais des analyses de tumeur, d’informer l’oncologue sur les traitements qui auront le plus de chances de réussite.

C’est alors la biopsie qui tient lieu d’élément d’analyse de base. Une autre étape a été franchie, avec la possibilité d’analyses effectuées sur la base d’une prise de sang, moins invasive qu’une biopsie et qui permet d’identifier les options de traitements. L’étape du partage est survenue avec OncoShare, qui a créé une véritable communauté dans laquelle les oncologues ont pu communiquer entre eux et avec l’équipe d’OncoDNA, grâce à la consultation des résultats obtenus par les différents types d’analyses.

Des contacts sont également devenus possibles entre patients ou avec leurs proches. Enfin, OncoKDM a été présentée hier : c’est la solution qui permet de se connecter par le web, de manière hautement sécurisée et garantissant l’anonymat de tous les patients, aux données générées par les différents centres de lutte contre le cancer.

De quoi, disent ses initiateurs, offrir l’expertise de OncoDNA pour l’interprétation des données brutes et les tests de laboratoire. Une banque de données qui, de l’aveu de ses concepteurs, ne cesse de s’enrichir, nourrie par les apports de ceux qui s’y informent.