Hainaut Le tracé devrait changer radicalement d’ici 10 à 25 ans.

La Ville a présenté hier son masterplan pour les bords de Sambre : une sorte de fil directeur, réalisé par le bureau SM-A, qui devrait servir de base de travail au privé et au public dans les prochaines années. C’est une vision et une volonté politiques, mais ce n’est pas arrêté : "Ce ne sera pas fait dans les trois prochaines années, insiste le bourgmestre Paul Magnette (PS). Mais ça va commencer assez vite, il y aura déjà des premiers chantiers dans les mois qui viennent. Pour la transformation complète, on regarde plutôt à 10, 15 ou même 20 ans."

Qu’est-ce qu’on nous propose concrètement ? L’aménagement de la rive droite, côté gare, à l’image de ce qui a été fait côté ville. L’esplanade de la gare sera redessinée (oui, encore…) pour accueillir des commerces et des bureaux, afin que ce côté devienne aussi un lieu de vie, et pas simplement une place fréquentée par des navetteurs. Pour l’occasion, tout le bloc (gare des bus, gare SNCB et bpost) va devenir piéton. "Seuls les bus, métros et taxis pourront encore y circuler." Il faudra donc revoir l’orientation de la gare (lire ci-contre).

Nouveaux bâtiments

De plus, le parking de bpost et la zone Infrabel, sous le ring et visibles depuis la rive gauche, eux, devraient aussi accueillir de nouveaux bâtiments : "L’idéal, c’est d’attirer des sièges d’entreprise, pour recréer un vrai tissu économique en ville", ajoute Magnette.

Des immeubles feront également leur apparition autour d’un port de plaisance (lire ci-dessous), là où se trouvent les actuels bureaux des Tec. "Une tour est déjà en construction, et cette marina ouvrira la Sambre vers la ville, afin que ça ne soit plus un obstacle, mais un atout."

Pour concrétiser tout cela, il faudra des sous, bien plus que ce que la Ville a pu récolter. "Il va donc falloir attirer les investisseurs, les entreprises, et les développeurs immobiliers, pour qu’ils viennent créer des bureaux, commerces et logements dans cette nouvelle ville basse."