Hainaut

Une douzaine de passionnés veille aux archives de Châtelet remontant à 1600.


C’est avec un sourire d’enfant et l’œil brillant qu’Alain Vlieghe et André Vandenbroeck parlent de leur ville et plus précisément du Vieux Châtelet.

Ces passionnés d’Histoire font partie de l’ASBL du Vieux Châtelet depuis des dizaines d’années.

Leur local n’est pas situé n’importe où, le cercle d’histoire a ses quartiers au sein de la maison Paulus. La bâtisse historique a été le témoin de bien des changements dans la ville de la cité.

Construite en 1881 par Sylvain Paulus, elle a vu la ville changer au rythme des décennies.

La famille du peintre connu pour avoir offert à la Wallonie son fameux coq s’y est établie pour vivre de belles années.

Les amateurs très éclairés ne tarissent pas d’histoire sur la ville et les nombreuses personnalités qui y ont habité.

Bien sûr il y a Pierre Paulus mais aussi René Magritte dont l’œuvre a profondément été touchée par la mort de sa mère qui s’est jetée dans la Sambre.

Dans la maison Paulus, le cercle d’histoire y a trouvé la place idéale pour conserver les archives de la ville. Celles ci remonte au XVIe siècle et regorge de souvenirs.

La douzaine de bénévoles de l’ASBL ne compte pas les heures à classer et documenter les différentes demandes d’étudiants qui étudient les œuvres de Camus ou de Félicien Defoin.

Sans avoir de certitudes, les deux hommes aiment à penser que tous ces artistes contemporains se promenaient dans les rues de Châtelet et posaient les yeux sur ce qui a été des sources d’inspirations : les mines pour Paulus et le surréalisme pour Magritte.

Le cercle d’histoire reconnaît avoir la chance d’être établi dans un bâtiment particulièrement bien rénové par les autorités locales mais regrette quelque peu la lenteur de l’arrivée de la relève. Malgré leur âge, ils ne sont pas prêts de perdre la mémoire... de Châtelet.