Hainaut

Le candidat reproche au bourgmestre d'avoir privilégié son emploi et non sa fonction politique

C’est un véritable coup de gueule à l’encontre du bourgmestre, Lucien D’Antonio (PS), que pousse Mike Bry, candidat sur la liste Oxygène-Colfontaine pour les prochaines élections. Ce dernier se dit en effet atterré par l’attitude qu’aurait eu le maïeur lors de la célébration d’un mariage il y a quelques jours.

Selon Mike Bry, le bourgmestre en titre, par ailleurs aussi actif dans le milieu des assurances, aurait écourté la cérémonie en cours pour venir en aide à l’un de ses clients. « La cérémonie a été écourtée parce qu’un client a eu un accident. Un client ! Donc, il a sa casquette d’élu et, en un instant, il vous plante là parce qu’un client a un problème. Il le dit tout haut, devant tout le monde, devant quelqu’un qui filme », commente le Colfontainois.

« Lorsque l’on se dit bourgmestre, on doit d’abord s’occuper de ses citoyens, pas de son job privé. Une cérémonie à la commune ne dure pas une heure. Un mariage, c’est important non ? C’est d’un égoïsme intolérable, c’est être sans cœur face à une union de personnes qui revendiquent leur amour devant tout le monde. Bravo pour le manque de valeurs… », ajoute encore Mike Bry.

Pour ce dernier, la fonction politique doit primer sur le reste. « Lorsque l’on revendique et assure un mandat politique, des choix doivent être posés dans certaines situations. Un bourgmestre a les fonctions d’officier de l’état civil, avec les devoirs et l’éthique qui lui incombent. Faut-il lui rappeler ses obligations d’élu ? »

Le candidat ne mâche en tout cas pas ses mots et espère convaincre lors du prochain scrutin. « Aujourd’hui, les personnes qui s’occupent des autres sont écartées pour laisser la place à des gens qui veulent se montrer et récupérer des voix, de la popularité. Des opportunistes politiques. Je suis encore plus motivé à aller défendre de vraies valeurs. » De son côté, Lucien D’Antonio n’a pas souhaité réagir à ces propos.