Hainaut Jean-Jacques Vandenbroucke va ouvrir un club de jazz place Sainte-Anne.

Jean-Jacques Vandenbroucke et des amis vont ouvrir un club de jazz sur la place Sainte-Anne à Comines. Ils ont jeté leur dévolu sur un bâtiment délabré, dénommé Le Club.

"J’ai fréquenté ce bistrot, j’y ai dansé", glisse l’avocat de 65 ans et ancien Premier échevin de Comines-Warneton. "J’ai arrêté la politique en 2012 et comme cela a dégagé pas mal de temps, j’ai tout de suite décidé d’ouvrir une boîte de jazz. Une envie de mon épouse aussi."

Jean-Jacques Vandenbroucke a toujours été un mélomane. "J’avais organisé un festival de blues-rock à Houtem de 1988 à 1997. La dernière année, nous n’avions plus que 100 000 francs belges et les plateaux devenaient de plus en plus coûteux. Nous avions eu peur aussi de l’usure du milieu du blues. Mais notre ASBL, l’ASBL Open Music, n’a jamais été dissoute et nous avons repris les concerts depuis 2012. Nous en avons organisé quarante depuis dans diverses salles de l’entité de Comines-Warneton."

L’ASBL a ainsi été réactivée. Elle s’est axée sur le jazz. Des anciens de l’association sont revenus, et des jeunes s’y sont greffés.

Mais il fallait trouver un lieu pour se sédentariser. "C’est fatigant d’aller de salle en salle. Nous n’avons pas la décoration d’un club de jazz non plus. Il nous fallait donc trouver un lieu."

Un lieu vivant

Un projet qui devrait attirer les amateurs de jazz de la région et même de plus loin. Car de tels lieux n’existent qu’à Gand, Anvers, Bruxelles ou Paris. Il n’y en a même plus à Lille. "Nous avons vocation à faire un tabac. Et nous n’avons pas fait tout ça pour un concert de jazz par mois. Nous en ferons plus. Vingt concerts par an, c’est notre premier objectif. Le club sera ouvert du jeudi au samedi. Il y aura aussi un bar et un restaurant ainsi qu’un studio pour les artistes. Avant, quand ils donnaient un concert, ils dormaient chez moi."

Comme au festival d’Avignon, les porteurs de projet vont proposer une programmation in, et une programmation off. "Le in, ce sera du jazz belge mais aussi des étrangers. Nous voulons également associer des artistes flamands à des francophones. En off, nous voulons proposer des concerts chapeau, des concerts d’autres styles de musique, ainsi que des conférences, un café-philo… Cela dépendra aussi de ce que les membres du club voudront."

Bref, Jean-Jacques Vandenbroucke et ses associés veulent faire du club de jazz un lieu vivant. Ils cherchent d’ailleurs des personnes intéressées pour rejoindre la coopérative. Le club devrait ouvrir ses portes dans un an.