Hainaut

La sécurité est l'un des enjeux de ce scrutin sur Honnelles, qui ne connaît pourtant pas une forte criminalité. Mais le sentiment d'insécurité reste présent au sein de la population

Honnelles est une commune frontalière aux villages pittoresques. Et pourtant, la dernière mandature a vu éclater plusieurs scandales : D'abord sur le bulletin communal qui a fait l’objet de nombreuses critiques jusqu’à ce que la ministre des pouvoirs locaux s’en mêle. Mais surtout à propos de plusieurs scandales et polémiques qui ont éclaté durant la mandature : l'affaire du jardinier, la démission d'Isabelle Petit (PS) après avoir détourné l'argent du GP Samyn, les travaux de la Roquette, le bulletin communal contesté, etc. Et si le caractère rural est évidemment l'aspect le plus notoire de cette entité, la sécurité reste l'une des demandes les plus fréquentes des Honnellois.

Dans une commune très étendue à proximité de la frontière et avec les moyens réduits d’une petite zone de police, comment garantir la sécurité des citoyens ?

- La liste du Maïeur (Bernard Paget) :

© D.R.

"La sécurité à Honnelles se décline souvent en 2 axes parfois liés que sont la sécurité des biens et des personnes, et la sécurité routière. Pour la sécurité des biens et des personnes, plusieurs pistes de réflexion. Que les gens s’inscrivent (gratuitement à Voisins Vigilants) ; Tout citoyen qui fera appel à notre agent constatateur, formé pour la sécurité des habitations, recevra gratuitement un détecteur de présence ; Augmenter le nombre d’agents de quartier ; Amplifier les campagnes de prévention ; Continuer la gravure gratuite des remorques et vélos ; Se doter de nouvelles caméras mobiles ; Améliorer l’éclairage public. Enfin, pour la sécurité routière, nous souhaitons installer des feux rouges dissuasifs (nouveau concept). Lorsque la vitesse autorisée est dépassée, un feu rouge s’enclenche et le temps d’arrêt est basé sur le dépassement de la vitesse autorisée. Nous avons un ambitieux programme de chicanes, coussins berlinois et casse-vitesse divers. Et nous proposons d'augmenter la répression envers les chauffards."


- Honnelles Dynamique (HD) (Isabelle Fleurquin) :

© D.R.

"Nous proposons d'établir une meilleure collaboration avec les agents de la proximité de Roisin, plus de communication, de rencontres hors bureaux. Mais aussi de soutenir via des gardiens de la paix"


- Pour Honnelles Autrement (PHA) (Matthieu Lemiez) :

© D.R.

"Pour assurer la sécurité des personnes, il faut développer la collaboration entre notre police et la police française en organisant des patrouilles mixtes transfrontalières. Cibler les endroits où la police doit effectuer des patrouilles plus fréquentes, notamment les lieux isolés de l’entité (chapelle Saint Roc, Caillou qui bique…) ou les endroits problématiques signalés. Développer le projet Voisins Vigilants (projet que nous avons déposé au Conseil, qui a été vote mais récupéré par la majorité). Et installer des caméras fixes ou mobiles qui serviront dans les enquêtes. Pour la sécurité routière, tout reste à faire. Notamment une sécurisation des entrées et sorties de village via des aménagements spécifiques. Ainsi qu’aux différents points noirs identifiés. Il faut également se servir des moyens mobiles en faisant intervenir le radar préventif dans un premier temps puis le radar répressif."