Hainaut

Propreté, fiscalité, logements,... Les idées sont nombreuses

Engagés dans la lutte électorale, tous les chefs de file espèrent décrocher un ou plusieurs sièges pour le groupe politique. S'ils savent que seul l'électeur aura son mot à dire, tous ont déjà des idées pour leur ville. Mais s'ils sont élus, quelle serait, selon eux, la première mesure à prendre ?

Pour le Parti Socialiste, au pouvoir depuis de très longues années dans la Cité des Loups, se consacrer exclusivement à la fonction sera une obligation. "Si je suis réélu bourgmestre, j'exigerai des futurs membres du collège communal qu'ils s'investissent à temps-plein pour la fonction, peu importe leur statut social, qu'ils soient actifs dans le public ou le privé. Je veux un engagement et une disponibilité totale pour notre ville." Les colistiers de Jacques Gobert sont d'ores et déjà prévenus.

Pour MR-IC, la propreté sera la priorité absolue. "Il faut renforcer les équipes pour assurer la salubrité publique. Des efforts sont faits mais ils restent insuffisants si l'on veut donner une image de marque à notre ville, attirer les entreprises, développer le tourisme,… Certaines tâches pourraient être confiées au secteur privé. Il est temps de passer à la tolérance zéro et de sanctionner les personnes qui se rendent coupables d'incivilités."

Chez les Humanistes et citoyens de Plus & cdH, le choix est difficile. "Il faudrait réinstaurer une présence administrative et policière dans les quartiers et stopper le gaspillage public, aider les gens à avoir plus de moyens : nous lancerions donc un grand plan de rénovation énergétique de la ville. Ce sont deux mesures qui nous tiennent particulièrement à cœur, nous ne pouvons pas en favoriser une plutôt que l'autre."

Le choix s'est également avéré difficile chez les Verts. "Mais si nous devons choisir, ce serait de rendre la ville aux citoyens en les écoutant, en dépolitisant l'administration et en leur rendant la ville. Cela passe par une réduction de la vitesse sur les petits axes, une amélioration de l'air aux abords des écoles,… Il y a beaucoup de choses à faire en la matière."

Cheval de bataille du PTB, le logement social aura la priorité en cas d'élection. "Nous proposerons un plan d'investissement pour les six prochaines années afin de répondre à la demande. Une personne sur trois vit dans la pauvreté à La Louvière. Il est temps de parler d'urgence sociale et de trouver des solutions pour permettre à chacun de vivre et de se loger décemment."

Pour les citoyens engagés de Cum Lupis, mettre en place des outils et dispositifs pour favoriser la participation citoyenne est une priorité absolue. Et ce afin "de déterminer et faire approuver les priorités des citoyens par rapport au programme des politiques pour le mandat à venir et à plus long terme."

Chez DéFi, la volonté affichée est de redynamiser le centre-ville et le commerce en général, aussi bien dans le centre que dans les villes de l'entité, et de remplir les zonings. Mais Franck Courbet, chef de file, se tâte encore sur les moyens à prendre pour atteindre l'objectif. "Tout dépend des marges de manœuvre dont on dispose."

Enfin, au Parti Populaire, il s'agira avant tout de renforcer la sécurité et de lutter contre les incivilités. Comment ? "En renforçant encore la prévention, en élargissant les horaires des recyparcs et en sanctionnant les auteurs d'infraction."