Hainaut

Il sera possible de voter directement dans les maisons de repos en octobre.

Voilà une nouvelle qui devrait ravir les personnes âgées vivant à Soignies. Du moins, celles qui désirent donner leur voix lors des élections communales d’octobre. Une proposition a été votée à l’unanimité mardi soir au conseil communal afin d’examiner la possibilité d’installer un local de vote dans chacune des cinq maisons de repos de l’entité.

Le point a été déposé par le groupe Ensemble. "Des études montrent une forte incidence de l’âge sur la participation électorale, assure François Desquesnes qui a présenté le point avec la conseillère communale Sandra Volante. Chez les aînés, l’abstentionnisme augmente de manière significative à partir de 75 ans et est très marqué après 80 ans. On estime que la moitié seulement des électeurs de 85 ans et plus se rendent aux urnes. Les difficultés de déplacement et de santé sont les principales causes de la diminution de leur participation électorale."

La faute par exemple à l’impossibilité matérielle d’accompagner les résidants des maisons de repos aux bureaux de vote. "Pourtant, le droit de vote est un droit fondamental dans une démocratie. Comme tout autre citoyen, le résident d’une maison de repos doit pouvoir exercer ce droit", rappelle François Desquesnes.

Reste à voir s’il sera techniquement possible de mettre en place ces bureaux de vote directement dans les homes. Une étude technique sera donc menée prochainement. "Nous sommes tous d’accord sur le principe et nous étions d’ailleurs en train d’y travailler avec la majorité, commente Hubert Dubois (PS), président du CPAS. Il faut toutefois voir le côté pratique. Ça représente 725 personnes donc l’organisation risque d’être très compliquée. Par conséquent, une décision sera prise en fonction de l’avis des différents acteurs administratifs."

En ce qui concerne les coûts supplémentaires, la ville répondra à un appel à projets de la ministre des Pouvoirs locaux Valérie De Bue (MR). Cet appel vise la promotion de la participation au vote chez les plus de 65 ans aux élections locales d’octobre 2018 ainsi qu’un soutien financier régional possible dans ce cadre.

Il faudra aussi déterminer, avec l’équipe médicale, les personnes qui seront aptes mentalement et physiquement à voter.