Hainaut

Les projets portés par la régie communale autonome (RCA) de Dour et par l’intercommunale Idea seront-ils prochainement récompensés ? La réponse sera connue le 21 mars prochain, à l’occasion de la remise officielle des Awards du Smart Belgium Event. Parmi les nominés figurent ainsi l’étang de nage biologique du site du Belvédère et l’intercommunale pour la technique de séchage des boues issues des stations d’épuration grâce aux énergies renouvelables.

Au total, ce sont pas moins de 233 candidatures, portées par de grandes et petites entreprises, start-up, écoles et universités, hôpitaux et pouvoirs locaux qui ont été réceptionnées. "Belfius a fait appel à plusieurs jurys spécialisés, composés de représentants du monde académique, d’instituts de recherche, du secteur des soins et du secteur technologique", communique Belfius.

Projets ambitieux

"Au terme des délibérations, dix projets ont été retenus dans chacune des catégories." A savoir l’étang de nage dans la catégorie "Smart City Award 30 000 habitants et le séchage de boues dans la catégorie "Smart City Awards ≥ 30 000 habitants". Les deux projets seront prochainement défendus par les nominés devant un jury final chargé de désigner les lauréats.

Du côté de la Régie communale autonome, les atouts sont nombreux. Niché dans un écrin de verdure, l’étang de nage du site du Belvédère est le premier étang de nage biologique public de Belgique. Depuis son ouverture en mai 2017, les visiteurs ont afflué en nombre pour (re) découvrir cet espace de détente particulier, auparavant laissé à l’abandon.

Le site accueille aujourd’hui une zone de baignade écologique composée d’un bassin de 473 m², filtré naturellement grâce à un biofiltre mais aussi une aire de jeux aqualudique, un espace solarium, un jardin aquatique avec un accès pour les personnes à mobilité réduite, un parcours Vita ou encore un terrain de tennis. "Le site du Belvédère est un formidable outil pour sensibiliser la population au sport, à l’écologie et à la protection de l’environnement", insiste la RCA.

L’intercommunale Idea peut quant à elle miser sur un projet ambitieux et unique, permettant de sécher à faible coût énergétique les 16 000 tonnes de boues issues de l’exploitation de ses stations d’épuration. Opérationnalisée en juillet 2017, la technique tient dans l’utilisation combinée de deux énergies renouvelables, la géothermie et le solaire. A terme, les granulés secs de boues sont récupérés et valorisés en agriculture.

Des projets durables

Dans les années futures, un outil de production de chaleur et d’électricité à partir de ces granulés pourrait être finalisé. "La station d’épuration de Wasmuël serait alors largement autonome sur le plan énergétique. Une dernière phase consisterait à utiliser l’énergie dans un cercle vertueux, les boues générant par gazéification la chaleur nécessaire pour les sécher", annonce l’Idea. Outre le désengorgement des routes de la région, ce projet permet un impact positif sur la qualité de l’air.

Le Smart Belgium Event a pour vocation de mettre en avant et de récompenser les projets innovants et durables, qui contribuent réellement à répondre aux défis de la société actuelle.