Hainaut

L’entretien du cimetière fait l’objet du reportage photographique des deux élus

“Le cimetière d’Ecaussinnes d’Enghien n’a pas fière allure”, dénonçait Sébastien Deschamps, conseiller Ensemble à Ecaussinnes. Le conseiller tirait ainsi la sonnette d’alarme et espérait que le collège prendrait ses dispositions pour que les familles puissent rendre hommage normalement à leurs défunts. “Nous sommes en pleines vacances, c’est pour certains l’occasion de profiter des beaux jours pour venir entretenir les sépultures de leurs défunts, avant de les fleurir. Ecaussinnes va leur offrir un bien triste spectacle si rien n’est fait dans les prochains jours. Le cimetière est une véritable prairie et manque cruellement d’entretien.”

Voilà qui a eu le don d’agacer le bourgmestre, Xavier Dupont (PS) qui s’est lui-même fendu d’un message à ses concitoyens. “Certains s’épanouissent dans la critique sans chercher à comprendre le pourquoi de la situation,” rétorque-t-il de manière à peine voilée au conseiller “poil à gratter”de la majorité écaussinnoise. “Pour ma part, je souhaite féliciter les ouvriers communaux qui ont encore travaillé toute la journée avec des températures très élevées pour procéder à l’entretien des cimetières. Certes, tout n’est pas encore parfait, mais les femmes et les hommes du dépôt communal font leur job du mieux qu’ils peuvent. Bravo à eux.”

En fait, le bourgmestre nous a expliqué qu’il a aperçu samedi le conseiller d’Ensemble sillonner les parcelles dudit cimetière. “Pas de chance pour lui, j’avais aussi fait quelques photos puisqu’il était initialement prévu des aménagements dans ce cimetière. Et on allait pouvoir montrer le avant/après. Les ouvriers suivent la planification de nos travaux. On ne sait pas tout faire en même temps et les mauvaises herbes ne semblent pas souffrir de la sécheresse.”

Et d’ajouter : “Je regrette que le seul but de ce conseiller soit toujours de critiquer le travail des hommes. Il pense qu’à travers ses publications, il critique la majorité mais c’est le travail de l’administration qu’il vise. Il n’a de cesse de critiquer le travail technique et administratif. Personnellement, je préfère simplement saluer le travail des ouvriers qui sont en horaire canicule depuis plus d’un mois !”

Rappelons aussi qu’Ecaussinnes (comme d’autres communes) s’est inscrite dans le plan “zéro phyto”, impliquant quelques désagréments.“Aujourd’hui, nous sommes dans d’autres réalités, le travail est plus conséquent et plus difficile pour les ouvriers.”

Pour ceux qui en douteraient, même en campagne électorale, Écaussinnes est toujours appelée la Cité de l’Amour.