Hainaut

Cela fait quelques semaines désormais que de gros travaux de rénovation sont entrepris dans la petite école communale de Wannebecq, sise dans l'entité de Lessines. Le chantier a été arrêté ce mardi 13juin suite à une plainte de parents d'élèves auprès de la Police de l'Environnement et de l'Administration Communale. La raison? L'insécurité totale qui règne sur ce chantier. On parle de chute de briques et de planches. De plus, la manipulation sans aucune précaution particulière des ardoises pose problème. Les ardoises étaient lancées du toit dans une benne de camion stationné dans la petite cour de l'école ou dans le jardin longeant l'établissement scolaire. Le hic, c'est que l'on soupçonne ces ardoises d'être contaminée par l'amiante.

«Des prélèvements ont eu lieu la semaine passée et les résultats ne seront connus que dans les prochains jours», explique la directrice de l'école, Virginie Lerouge. «Nous avions demandé l'arrêt du chantier pour raisons de sécurité car le jet d'ardoise depuis le toit jusqu'au container présent dans la cour pouvait aller à l'encontre de la sécurité des enfants. En effet quelques-unes sont tombées en dehors de la benne. Mais désormais se dresse le problème de l'amiante. Tant que les résultats ne sont pas connus, nous ne pouvons pas tirer de conclusions ou prendre d'autres mesures.»

Un enfant ne s'est pas présenté en fin de semaine à l'école pour cette raison. Près de 100 élèves fréquentent l'établissement. Les travaux reprendront à la fin des congés du bâtiment, à savoir le 1 éme raoût, afin que le chantier se déroule en dehors des périodes scolaires. La réfection de la toiture du bâtiment qui abrite le réfectoire et deux classes devrait être terminée pour la rentrée scolaire de septembre..

© La Libre Belgique 2006