Hainaut Face à la demande, l’institution va augmenter de 50 % la distribution des repas à domicile.

Chaque mois, le CPAS enghiennois assure la préparation et la distribution sur le territoire de l’entité d’environ 750 repas chauds à domicile.

Face au nombre croissant de demandeurs, les responsables de l’institution ont décidé de développer ce service en augmentant de 50 % dans les prochains mois le nombre de bénéficiaires.

"Ce besoin d’accroître l’offre dans ce domaine n’est pas étranger au vieillissement de la population. A Enghien, plus de 16 % de celle-ci est âgée de 65 ans et plus, ce qui représente plus de 2 000 habitants dont certains se retrouvent géographiquement isolés", explique Christophe Deville, président du CPAS.

Avec l’âge, les problèmes de santé ont tendance à se manifester. Pourtant, une alimentation saine et équilibrée peut retarder l’apparition de certains troubles et permettre de rester en meilleure forme.

Un menu particulier pour les fêtes

Voilà pourquoi les équipes de la maison de repos mettent quotidiennement tout en œuvre pour fournir des repas de qualité en tenant compte des régimes alimentaires de chacun ou des restrictions médicales, du respect des normes d’hygiène et de température lors du transport.

Les bénéficiaires sont servis à heure fixe (entre 11 h et 13 h) en fonction de la localisation de leur domicile et suivant le circuit de distribution emprunté par les camionnettes du CPAS.

A l’occasion des fêtes de Noël et de Nouvel An, ces derniers ont eu droit à un menu particulier. Destiné aux personnes âgées, isolées et moins valides, ce service fonctionne tous les jours de la semaine, mais également les samedis, dimanches ainsi que les jours fériés. "En plus de l’aspect alimentaire, l’objectif revêt une finalité sociale en permettant aux personnes du 3e âge de rester autonomes et de continuer à vivre au sein de leur famille et de leur quartier."

Depuis déjà plusieurs années, le CPAS gère également un restaurant social, "La fourchette solidaire". Pouvant accueillir une vingtaine de personnes, celui-ci ne désemplit pas, preuve hélas que de plus en plus de citoyens éprouvent des difficultés à se nourrir correctement et à manger à leur faim.