Hainaut On en recense désormais une cinquantaine dans toute l’entité.

epuis 2001, les autorités locales encouragent les habitants à devenir de véritables acteurs du développement de leur entité et de leur quartier.

Le mérite en revient principalement au bourgmestre Olivier Saint-Amand (Ecolo) qui, lorsqu’il était échevin de la participation citoyenne, s’est attaché à renforcer la dynamique des comités de quartier. Lesquels, à l’époque, étaient au nombre de six alors qu’aujourd’hui, on en recense une bonne cinquantaine sur le territoire de l’entité.

Chaque année, depuis 2012, les autorités locales prévoient des crédits budgétaires afin d’impliquer concrètement la population dans toute une série de décisions censées améliorer leur quotidien et le vivre-ensemble. Et ce dans des domaines aussi variés que la propreté et l’environnement, la mobilité et la sécurité, les contacts intergénérationnels, sans oublier la communication et la solidarité ainsi que l’embellissement.

Financer des réalisations

Dans le cadre de son 6e appel à projet Quartiers participatifs, la Ville a d’ores et déjà inscrit au budget 2018 un montant de 15 000€ qui servira à financer différentes réalisations correspond aux aspirations des habitants de ces quartiers.

"Avant d’entreprendre des aménagements, on se base systématiquement sur les demandes concrètes du citoyen, ce qui évite de faire des erreurs", explique Olivier Saint-Amand.

"Ce mode de fonctionnement est très intéressant car il s’appuie sur des personnes - relais qui connaissent parfaitement le terrain et les besoins de chaque quartier. Le fait d’avoir des contacts permanents avec ces divers intermédiaires est très précieux."

Depuis 2008, 18 quartiers différents ont reçu des subsides pour un total de 50 000€.