Hainaut Dans nos éditions, nous relations le fait que les filles de Chantal Beyls avaient déposé plainte contre l’échevine d’Estaimpuis Isabelle Marquette (PS), Celle-ci est accusée par deux personnes d’abus de confiance et de diffamation. Les plaintes ont été déposées à son encontre par les filles de Chantal Beyls, conseillère communale dans la même commune, auprès de la zone de police du Val de l’Escaut.

Magali et Marjorie lui reprochent en effet d’avoir retiré une première somme de 25.000 €, issue des titres vendus de leur maman, et une seconde de 30.000 €.

Contactée mercredi, Isabelle Marquette, échevine à Estaimpuis, semblait très affectée par les plaintes d’abus de confiance et de diffamation déposées à son encontre par les filles de Chantal Beyls, conseillère communale dans la même commune, auprès de la zone de police du Val de l’Escaut.

Magali et Marjorie lui reprochent  d’avoir retiré une première somme de 25.000 €, issue des titres vendus de leur maman, et une seconde de 30.000 €.

"Je n’ai rien volé, assure Isabelle Marquette. À chaque fois, j’ai effectué les opérations bancaires demandées par Chantal. Je me suis occupée d’elle durant un certain temps car ses filles ne s’en souciaient plus. C’est en tout cas très dur d’être accusée de telles choses. Si elles agissent de la sorte, ce n’est pas pour leur maman mais pour l’argent. De mon côté, elles veulent me nuire parce que je me présente aux élections."

Les deux sœurs expliquent quant à elles ne pas du tout avoir agi par rapport aux élections.

Ce jeudi en fin d'après-midi, la commune d'Estaimpuis a fait parvenir un communiqué dans lequel le collège communal signale qu'Isabelle Marquette a demandé à être déchargée de ses fonctions.

Voici le communiqué dans son intégralité.

"Le collège communal réuni en séance le 13 septembre 2018 et présidé par le député-Bourgmestre Daniel Senesael a pris la décision d'accéder au souhait de l’échevine Isabelle Marquette de se voir déchargée momentanément de ses attributions au sein du Collège communal afin de défendre au mieux ses intérêts suite aux articles parus dans la presse régionale portant atteinte à son intégrité.

Le collège prend acte de cette décision courageuse de Mme Marquette tout en regrettant les circonstances la poussant à prendre celle-ci et tient à renouveler la preuve de son soutien auprès de celle qui a remplacé Fredy Douillet dans ses attributions en mars 2017 après 17 années passées au service des citoyens Estaimpuisiens en tant que conseillère communale.

Dans l’attente des résultats de la procédure judiciaire, les attributions qu’avait Isabelle Marquette, à savoir Officier d’Etat civil, festivités, animations, jumelages, sociétés patriotiques et le bien-être animal seront reprises par le bourgmestre Daniel Senesael."

Ci-dessous, vous retrouverez un lien qui vous permettra de relire l'article que nous consacrions à ces révélations.