Hainaut

Le Cartel MR-CDH-Ecolo réuni sous l'appellation Fleur U présente ses 27 candidats pour les élections d'octobre 2018.

Ce vendredi 1 juin c'est au Château de Posson à Wanfercée-Baulet à la rue bien nommée Poète Charles Michel que l'échevin sortant François Fievet (MR) a pris la parole en premier pour présenter la liste et quelques points du programme du cartel MR-CDH-Ecolo : FleurU. Avec Laurence Hennuy (Ecolo) et Caroline Boutiller (CDH), ils ont tous les trois pris la parole afin de rendre public leur nouvelle union et les axes principaux de leur action future.

Même si l'ordre de la liste n'est pas encore définitif, les 27 candidats sont connus et les 3 premières places sont d'ores et déjà attribuées à 1: François Fievet (MR), 2: Laurence Hennuy (Ecolo), 3: Philippe Sprumont (CDH).

Bien que chaque parti a sa propre vision de la vie politique, le cartel souhaite mutualiser leurs moyens respectifs comme les moyens financiers. La liste est constituée de personnalités issues de milieux politiques différents et se veux être le reflet de la population fleurusienne.

L'un des premier chantier auquel souhaite s'attaquer FleurU est l'aménagement du centre ville, éradiquer la consommation d'alcool sur la voie publique, lutter contre les dépôts clandestins et le non-respect des jours de dépôts des sacs poubelles. François Fievet insiste sur le fait qu'au-delà des clivages politiques, il s'agit d'un projet et une vision de l'avenir de Fleurus que tous les 3 veulent également. Au niveau urbanistique, ils souhaitent que l'ensemble des enseignes, des bâtiments et du mobilier urbain soient plus cohérents. Il faut aussi prévoir la suite de la Haute école de Louvain en Hainaut. "Cela représente tout de même 600 élèves, 50 kots à reconvertir et des membres du personnel." Cette école ferme à la fin du mois de mai et il faudra penser à une reconversion des bâtiments. Le centre administratif est aussi un grand chantier tout comme l'entretien et l'utilisation des bâtiments communaux. La gare est également aussi un gros dossier : elle verra le jour en 2021 et devra être un atout pour la ville et pas une menace. Le fédéral en est un partenaire essentiel et a déjà consenti un budget de 8 millions d'euros. Bien évidemment, le quartier devra être repenser.

A Madame Hennuy de poursuivre que la liste commune défend plus d'une centaine de dossiers dans les domaines aussi variés que la santé, le folklore, la culture et l’environnement. Elle donne pour exemple la santé et le fait que les jeunes médecins généralistes viennent de moins en moins s'installer à Fleurus. Pour les faire revenir, la commune doit promouvoir l'installation de cabinet médicaux. Ce projet ne tourne pas seulement autour des seuls médecins mais également autour de leur cadre de vie ( écoles, loisirs,...).

La conseillère Ecolo sortante tient aussi à ce que soit alloué un budget annuel pour l'entretien des trottoirs. Elle met aussi en avant la problématique des cimetières: "alors qu'il y avait, en 2017, 6000€ de budget pour les entretiens des cimetières, seulement 379€ ont été dépensé. Il s'agit d'une gestion au jour le jour. Les gens qui y travaillent n'ont pas les moyens nécessaires pour s'en occuper valablement. C'est un manque de respect pour les familles et le personnel."

Madame Boutiller prend la parole à son tour pour présenter la liste qui se veut être la plus représentative possible des citoyens fleurusiens tant dans les professions, l'expérience en politique et les âges. Les 7 entités sont également représentées.


  • Pour Fleurus: Jean-Christophe Chapelle, Rudy Chapelle, Patricia Charles, Christine Duding, François Fievet, Laurence Hennuy, Sylvie Mbuku Ifuta, Annie Marquès, Raphaël Moncousin, Pauline Pierard, Lucio Triozzi.
  • Pour Heppignies: Dolly Robin.
  • Pour Lambusart: Philippe Barbier, Claude Pietequin, Philippe Vanhadenhoven, Jacques Vanrossomme.
  • Pour Saint Amand: Marie-Chantale Dumont de Chassart.
  • Pour Wagnelée: Hervé Fievet, José Laloy.
  • Pour Wanfercée-Baulet: Raffaelle De Simone, Marie-Astrid Mangon, Philippe Sprumont, Caroline Tips, Vandenberg Eric.
  • Pour Wangegnies: Caroline Boutiller.


Parmi les nouveaux en politique il y a Caroline Tips. Interrogée sur ses motivations, l'assistante sociale de 40 ans déclare: "Ma formation et mon expérience professionnelle dans le social m'ont naturellement amené à me présenter et défendre les idées auxquelles je tiens et ce au profit de tous les fleurusiens. Je suis soutenue pas ma famille qui m'encourage à m'investir pleinement dans ce nouveau challenge."

De son côté la tête de liste et échevin sortant François Fievet ne tire que de bonnes expériences de son mandat: "J'ai pris goût à la politique et cette liste Fleur« U » représente au mieux les opinions et les revendications légitimes des citoyens.»

Quant à ses changements de partenaires politiques: "Chacun fait preuve d'intelligence et fait très bien la part des choses."