Hainaut Les abords de l’église verront naître des espaces verts et des places de parking.

Il y a un peu plus de dix ans, la ville de Fleurus cherchait une solution afin d’apporter une dynamique positive, au sein de son centre-ville. Au même moment, on s’est mis à évoquer le périmètre de l’église Saint-Victor.

Trois mandatures plus tard, il y a enfin du concret autour de ce projet d’envergure visant à aérer les rues du cœur de la ville, en y établissant des zones vertes et en y élaborant des parkings. "Nous pouvons enfin dire que le projet arrive à sa conclusion", note le bourgmestre, Jean-Luc Borremans (PS). "L’idée de départ consistait à rendre la ville plus attractive et plus aérée."

Pour ce faire, il a été convenu de détruire plusieurs habitations vétustes et inoccupées de la rue Brascoup afin de mettre en exergue Saint-Victor et son église, trônant sur la place Ferrer depuis le Moyen Age. D’ici quelques mois, le chantier débutera.

"Pourquoi autant de temps entre le projet et la mise en pratique ?", s’interroge Francis Lorand (PS), échevin de l’Urbanisme. "Tout simplement parce que de nombreux départements ont été sollicités : urbanisme, travaux, assurance, police administrative, etc. Pour ne rien arranger, le fonctionnaire délégué a mis de l’ouvrage sur le métier. Mais désormais, le produit est presque fini."

Un logement de transit

Les déconstructions permettront de dégager le périmètre. Par ailleurs, un logement de transit sera également élaboré au-dessus du futur garage à matériel. "Il s’agissait d’une des conditions exigées par le fonctionnaire délégué", intervient l’échevin. Par ailleurs, il est également question de sécurité. "L’aspect sécuritaire suscite régulièrement l’émoi", enchaîne le bourgmestre. "Nous avons eu une réflexion à ce propos, en collaboration avec les forces de l’ordre. Nous avons pris nos précautions."

Des caméras de surveillance seront installées dans ces futures zones. Pour cette opération, les coûts s’élèvent à 600 000 euros, entièrement financés sur fonds propres.

Grâce à cela, l’église Saint-Victor, datant initialement du Moyen Age va pouvoir s’offrir une seconde jeunesse et trôner fièrement sur la ville et ses citoyens, comme à l’époque.