Hainaut

Un arrêté de police ayant entraîné plusieurs accidents est à l’origine de la décision de Jean-Luc Crucke de céder l’écharpe mayorale à Carine De Saint-Martin

Coup de tonnerre à Frasnes-lez-Anvaing où Jacques Dupire (MR) aurait dû prêter serment ce lundi matin, lors de l’installation du nouveau conseil communal, en qualité de bourgmestre faisant fonction. Ce poste qu’il occupait depuis le départ à Namur de Jean-Luc Crucke, empêché par ses fonctions ministérielles jusqu’au moins en mai 2019, date à laquelle auront lieu les prochaines élections régionales, revient finalement à Carine De Saint-Martin (MR). Juste avant l’installation des nouveaux élus frasnois, le bourgmestre en titre Jean-Luc Crucke a expliqué les raisons qui l’ont conduit à écarter Jacques Dupire au profit de celle qui avait obtenu le 3ème score en nombre de voix de préférence (1111) le 14 octobre dernier. Celles-ci sont à mettre en lien avec un arrêté de police pris par le bourgmestre ff sans l’aval du collège et du conseil communal pour réduire la vitesse via l’installation de chicanes en béton sur le territoire de l’entité. Certains panneaux de signalisation n’ont cependant pas été placés près des zones d’évitement et depuis la mise en place de ce dispositif de circulation, quatre accidents ont déjà eu lieu! « La loi s’applique à tout le monde. Je ne veux pas que ce dossier qui pourrait avoir des conséquences judiciaires pour la commune perturbe le bon fonctionnement du collège. Selon l’avocat Marc Uyttendaele que nous avons consulté, l’acte est illégal et la responsabilité tant civile que pénale de l’ex-bourgmestre ff pourrait être engagée s’il est établi que sans sa faute , le dommage ne se serait pas produit », explique Jean-Luc Crucke. Bien qu’il conteste sa responsabilité, Jacques Dupire continuera à siéger au sein du nouveau collège en qualité de 1er échevin. Cette décision qui lui est politiquement préjudiciable pourrait être revue ultérieurement si la faute à son égard n’est pas établie.