Hainaut Le CPAS va bientôt lancer sa résidence services alors que le privé le fait déjà.

Carine De Saint-Martin, la présidente du CPAS, est revenue sur le projet de résidence-services de l’institution. "Le conseil de l’Action sociale a désigné le 10 mai 2016 la société Beco pour la construction de cette résidence-services de 26 logements."

Diverses démarches ont depuis eu lieu et la procédure semble toucher à sa fin. "Une réunion entre le fonctionnaire délégué et l’architecte s’est déroulée en janvier 2017. Selon les dires de l’architecte, le projet définitif devrait être terminé pour mars de cette année."

Cela ne veut pas encore dire le début des travaux mais on sent que la pose de la première pierre ne devrait plus trop tarder. Et il est temps car le privé s’est lancé, lui aussi, dans la construction d’une résidence services, non loin d’ailleurs de là où le CPAS veut installer le sien.

Cela pourrait faire beaucoup selon l’opposition PS. Cela n’est pas le cas pour le député-bourgmestre Jean-Luc Crucke (MR). "Est-ce que c’est trop ? Ce n’est jamais de trop. Personnellement, ce que j’aime bien dans ces projets, c’est que la population aura le choix entre le public et le privé."

Les "Yaka" et les "Onfait"

Et Jean-Luc Crucke de rappeler que dans les communes voisines, il n’y a pas d’offres en la matière. "Dès lors, les habitants des autres communes se tournent vers nous. Nous pouvons ainsi mieux les accueillir. Et concernant son emplacement, il n’y avait pas beaucoup d’endroits disponibles dans le centre-ville pour de telles implantations. Et je préfère que les seniors résident dans le centre-ville pour qu’ils puissent bénéficier des divers services plutôt que d’habiter dans les villages."

Sylvain Uytspruyt (PS) y est tout de même allé d’un petit tackle. "Le dossier a tout de même vachement traîné en longueur. Vous vous êtes souvent comparés à des experts, mais ici, vous êtes des experts des pataugeoires."

Une remarque qui n’a évidemment pas plu à Jean-Luc Crucke. "Il y a la famille des ‘Yaka’; ici, c’est la famille des ‘Onfait’. Frasnes sera une des premières communes en Hainaut à avoir une maison de résidence services publique."