Hainaut Sauf retournement de situation, l’autoroute E19 ne fermera pas ce soir.

Depuis le 22 novembre dernier, une portion de dix kilomètres de l’autoroute E19 est fermée à hauteur de Feluy. La circulation entre Arquennes et Familleureux est donc impossible. L’objectif étant d’empêcher les "gilets jaunes" et les casseurs de semer la pagaille sur l’autoroute mais aussi de réaliser des blocages devant le dépôt de carburant Total de Feluy.

En début de semaine, le gouverneur du Hainaut Tommy Leclercq avait annoncé que cette fermeture nocturne se poursuivrait jusqu’à ce vendredi avant de prolonger le délai jusqu’à lundi. Après une nouvelle évaluation ce lundi, il a été décidé de maintenir le dispositif policier jusqu’à ce mardi matin, vers 2 heures. "Les effectifs policiers sont maintenus jusqu’à ce mardi vers 2 heures du matin", signale le gouverneur du Hainaut.

Moins de risques

Le dispositif devrait donc être définitivement levé. À moins que la situation évolue négativement. "Après cela, une réévaluation sera faite. Mais il s’agit désormais d’une gestion de la zone de police locale (Mariemont)", poursuit Tommy Leclercq. "Si des événements devaient se manifester à nouveau, je verrais ce qu’il y aurait lieu d’envisager."

Pour rappel, le dépôt de carburant Total de Feluy avait été bloqué par les "gilets jaunes" dès le vendredi 16 novembre. S’en sont suivis plusieurs jours de blocage avant l’intervention des forces de l’ordre puis deux soirées d’affrontements et de contestation les mardi 20 et mercredi 21novembre. Ce qui avait poussé les autorités à prendre des mesures drastiques : fermer l’autoroute chaque soir, et cela jusqu’à cette nuit.

Le gouverneur du Hainaut et la police avaient prévu de réévaluer la situation en fonction des événements de vendredi à Bruxelles et de l’évolution des manifestations du week-end. Visiblement, les enquêteurs ont estimé que le risque de voir de nouveau des casseurs débarquer à Feluy était désormais réduit. Quelques policiers de la zone de police de Mariemont devraient toutefois rester sur place en surveillance.