Hainaut La reconversion du site de la gare de Thuin est cette fois très proche du but. La semaine dernière, la Ville de Thuin a réussi à décrocher un accord avec la SNCB. Il est question pour la Ville d'acquérir le bien à travers un bail emphytéotique.

« Les négociations ne furent pas aisées, explique le bourgmestre thudinien. La SNCB souhaitait nous imposer un loyer de 500 euros par mois. Cette situation était inacceptable pour nous. Non seulement parce que le bâtiment est vétuste, mais aussi parce que nous allons complètement le rénover.»

Finalement, la Ville de Thuin a proposé à la SNCB une gratuité locative qui correspondra à l'investissement consenti par les pouvoirs publics pour rénover le bâtiment.

Travaux rapides

La Ville de Thuin attend maintenant que le conseil d'administration de la SNCB avalise cette proposition.

« Sans cette rétrocession, la Région wallonne ne nous octroiera pas les subsides de 150000 euros pour réaliser le chantier, explique Paul Furlan, bourgmestre. Il faut donc que la SNCB prenne cette décision le plus vite possible. La SNCB m'a indiqué qu'une décision pourrait tomber à la fin du mois de mars, mais l'on connaît les lourdeurs des procédures au sein de cette administration. Toutefois, la SNCB semble très favorable.»

Dès que la rétrocession sera accordée, les travaux débuteront rapidement.

« Il ne s'agit pas d'un très grand chantier. Le cahier des charges sera très vite établi et dans le mois qui suivra, les travaux pourraient très bien commencer.»

Depuis le 1er juillet dernier, 23 gares de Wallonie ont vu leurs guichets définitivement fermé, dont la gare de Thuin.

Pour ces gares, un plan avait été concocté en partenariat avec la SNCB, les communes concernées et la Région wallonne afin d'éviter que les bâtiments ne se transforment en chancres abandonnés.

Thuin avait été pionnière dans le cadre de l'introduction d'un dossier afin de transformer le site en espaces multifonctions. Quelques entreprises et des services communaux s'y installeront progressivement.

© La Libre Belgique 2006