Hainaut

Le groupe propose la mise en place d'un projet pilote

Peu à peu, les différentes listes composées pour les élections communales d'octobre dévoilent leur programme ou, à tout le moins, quelques propositions fortes. Du côté du groupe MR-IC à La Louvière, on mise notamment sur la démocratie représentative et sur la nécessité de renforcer le lien entre politique et citoyens.

« Nous constatons à quel point le fossé s'est creusé. La méfiance et la défiance des citoyens vis-à-vis de la classe et du système politique n'ont jamais été aussi fortes depuis des décennies », souligne Olivier Destrebecq, tête de liste. « C'est pourquoi la liste MR-IC souhaite associer les citoyens, de manière beaucoup plus étroite et continue au processus politique. »

Une proposition qui passerait dès lors par la mise en place d'un projet pilote, en collaboration avec le gouvernement wallon, et dont l'objectif serait de créer une plateforme informatique permettant à tous les citoyens d'envoyer leurs remarques, critiques et réflexions sur l'ensemble des points abordés en conseil communal.

« L’outil serait structuré par l’intercommunale IMIO, qui a déjà mis en place le système informatique destiné au Collège et au Conseil Communal. Nous ne partirions donc pas d’une page blanche mais bien d’éléments concrets déjà en place. Le système enverrait automatiquement chaque commentaire aux services compétents de la ville mais également à l’ensemble des membres du Conseil communal, qui pourraient ainsi s’en faire le relais.

Et d'ajouter : « De cette manière, toutes les forces politiques représentées au Conseil se trouveraient sur un pied d’égalité et l’opposition pourrait exercer plus efficacement son rôle de contrôle de la majorité. Afin de pouvoir s’assurer que seuls les Louviérois puissent intervenir sur cette plateforme, chaque citoyen devra effectuer une première connexion à la plateforme au moyen de sa carte d’identité électronique. »

Bref, cette proposition a pour vocation de favoriser la transparence et l'expression. « Afin que tout un chacun puisse amener le débat sur un sujet qui lui importe et qui n’est pas repris dans l’ordre du jour du Conseil Communal, la plateforme disposerait aussi d’un onglet spécifique relatif aux interpellations citoyennes. » Enfin, le groupe MR-IC propose de permettre aux élus de relayer, en séance publique en fin de conseil communal, des questions qui lui auraient été relayées par un citoyen et de retransmettre le conseil communal en direct via le site internet de la ville et les réseaux sociaux, comme cela est déjà le cas dans certaines communes.