Hainaut Depuis 2 ans, le foyer culturel a souhaité sortir du cadre Halloween.

La nuit des Lum’rottes, qui aura lieu ce samedi 27, vit un tournant. Depuis deux ans déjà, le foyer culturel de Belœil a souhaité sortir du cadre typiquement Halloween pour faire de cette nuit une balade tournée vers le passé et en rapport avec le présent.

Le thème choisi cette année est Quevaucamps à l’heure 14-18. Le collectif Les Alices a abattu un fameux boulot aux côtés du foyer culturel. "Nous avons augmenté les partenariats afin d’avoir une animation en moyenne tous les 300 mètres sur le parcours de 4 kilomètres", explique Valentin Wery, animateur au foyer culturel.

L’histoire tournera autour d’une correspondance épistolaire entre un homme parti on ne sait où (au front, déserteur, en camp…) et une dame restée à Quevaucamps. "Nous souhaitons imaginer ce qui aurait pu se passer. On ne fait pas ici de la reconstitution mais bien un arrêt sur ceux qui restent. Il y aura des performances acrobatiques dans les arbres, du cirque, du théâtre et de la danse avec une grosse centaine de figurants", précise Valentin Wery.

La lum’rotte, qui chasse le mauvais esprit et ouvre l’hiver, reste omniprésente. Un tour des rues de Quevaucamps s’effectuera jeudi pour annoncer la balade. Rendez-vous samedi 27 à 19 h 30 avec départs jusqu’à 20 h 30 du centre culturel de Quevaucamps (3 € et gratuit pour les -12 ans). Le final avec brûlage de la lum’rotte géante aura lieu vers 22 h.