Hainaut Claudy Billouez, président du CPAS d'Antoing, a longtemps cru à une blague.

Ce 1er septembre, le CPAS a ouvert les portes de son restaurant social. Situé au sein de la maison de repos Le Moulin, le nouveau restaurant propose ainsi à tous des repas équilibrés et conviviaux. Un projet de mixité sociale qui accueille toutes personnes d'horizons différents.

Un projet louable dont le nom n'a visiblement pas plu à tout le monde. En effet, le CPAS a nommé son restaurant Comme chez soi. Un nom déjà porté par un grand établissement bruxellois situé au sein de la place Rouppe.

"La patronne de ce restaurant, Mme Rigolet, m'a contacté à ce propos", explique Claudy Billouez, le président du CPAS d'Antoing. "Elle m'a alors expliqué que nous devions changer le nom de notre restaurant social car ils avaient déposé celui-là pour tout le Benelux. Elle ne voulait dès lors pas que les clients puissent être confus en cherchant l'établissement sur internet par exemple."

Claudy Billouez préfère prendre cette demande avec humour. "Je dois avouer que j'ai longtemps cru à une blague. Cette dame avait déjà essayé de nous contacter fin de la semaine dernière et nous avons réussi à les joindre ce mercredi car leur établissement est fermé les lundis et mardis. Nous avons donc décidé de renommer notre restaurant social le Presque comme chez soi", ironise-t-il.

Une tempête dans un verre d'eau donc... "Pour avoir accès à notre restaurant social, il faut d'abord passer par une enquête sociale réalisée par notre service. Le prix est ensuite fixé en fonction des ressources. Ce n'est évidemment pas le cas de l'établissement bruxellois. D'ailleurs, nous pouvons accueillir une trentaine personne. Ce total doit sans doute être l'équivalent d'un menu chez eux..."