Hainaut

Croissants, petits pains au chocolat, café et jus d’orange "équitables" : tel était le menu auquel était conviée une centaine de commerçants du Grand Mons, mercredi matin à l’hôtel de Ville. Avec une idée derrière la tête : faire de Mons la première Commune du commerce équitable en Wallonie. Rien que ça Précisons quand même que ce titre, honorifique, vise à encourager "une consommation responsable (dont des produits équitables) pour un développement durable tant au Nord qu’au Sud ".

Mais pour y parvenir, il y a six conditions à remplir, dont une qui concerne directement commerçants et horeca. "Vu la taille de la ville, au moins 20 commerces et 10 établissements horeca doivent proposer des produits issus du commerce équitable", explique Damien Hubert, écoconseiller à la ville de Mons. "Mais au-delà, nous souhaitons créer un réseau de commerçants sensibles à cette problématique. Ce qui nous permettra d’établir une charte qu’ils pourront épingler dans leurs locaux." Ce qui devra être réalisé pour septembre.

Pour devenir la première commune du commerce équitable en Wallonie, Mons a rempli d’autres critères : le soutien des autorités communales, qui se sont engagées à consommer des produits équitables (café, jus d’orange); à communiquer sur cette campagne; à organiser des événements annuels, tel ce petit-déjeuner. L’existence d’un comité de pilotage local mixte (ville-société) est également un fait accompli. Sans oublier le soutien aux produits du terroir durables.

Reste un dernier critère à remplir : les entreprises, organisations et écoles doivent mettre des produits équitables à la disposition des salariés, publique et élèves. "C’est en cours" assure Damien Hubert