Hainaut Les rues binchoises vibreront au rythme du carnaval dès ce dimanche et jusqu’à mardi.

Événement au caractère traditionnel, populaire, humain et social hors norme, le carnaval de Binche se prépare toute l’année. C’est dire si l’attente était longue dans la cité du gille ! Ce dimanche matin, les festivités seront - enfin diront certains - officiellement lancées. Et ce n’est parce que la météo n’est pas des plus clémente que la fête ne sera pas au rendez-vous.

Les rues de Binche s’animeront tôt ce matin. Dès 8 heures, les Gilles et autres participants au carnaval seront ramassés, de maison en maison, au son du tambour ou de la viole. Vêtus de leur costume de fantaisie, ils évolueront dans toute la ville avant une pause bien méritée à midi, où ils se restaureront en famille et entre amis, comme le veut la tradition.

Ce ne sera cependant que pour repartir de plus belle puisque dès 15 h, les sociétés seront reformées et sortiront en musique, c’est-à-dire au son des tambours, des bois et des cuivres. Le cortège démarrera de la place Eugène Derbaix avant de se diriger vers l’avenue Jean Derave et l’avenue de Burlet pour ensuite descendre l’avenue Wanderpepen. Le cortège se disloquera enfin à l’avenue Charles Deliège. Les sociétés continueront à déambuler en rue au son de la musique jusque tard dans la soirée.

Après une première mise en bouche, les festivités se poursuivront lundi avec la sortie des Jeunesses au son de la viole. Ils parcourront la ville durant la matinée. Vers 11 h aura lieu la célèbre bataille de confettis sur la Grand-Place et dans les cafés de la ville. Ce n’est que vers 16 h 30 que les enfants costumés, ayant rejoint les trois Jeunesses, se rassembleront sur la Grand-Place pour former le rondeau de l’amitié. Vers 17 h, les Jeunesses rejoindront alors la place Eugène Derbaix pour y danser, éclairés par des feux de Bengale. Un feu d’artifice clôturera cette deuxième journée.

Le carnaval se clôturera enfin en apothéose à l’occasion du Mardi Gras. Au programme, un ramassage des Gilles, Pierrots, Arlequins et Paysans dès 5 h du matin. Les sociétés constituées, elles déjeuneront d’huîtres et de champagne avant de rejoindre la Grand-Place et de porter leur masque de cire. Les médailles jubilaires pourront alors être remises par les autorités communales de la ville.

Vers 15 h, le cortège se formera et les oranges seront offertes au public. Ce même cortège se reformera vers 20 h. Cette fois-ci, il n’y aura ni chapeaux ni oranges, juste des danses à la lueur des feux de Bengale. Ces trois jours haut en couleur et en musique se clôtureront par le traditionnel feu d’artifice, tiré depuis la Grand-Place.

Des alternatives pour une mobilité futée

Rejoindre la cité du gille en pleines festivités carnavalesques n’est pas chose aisée. Pour des raisons de sécurité évidente, la circulation et le stationnement seront interdits sur la plupart des voiries du centre-ville durant les trois jours gras.

Mieux vaut donc laisser la voiture au garage et privilégier les navettes gratuites qui circuleront, sans interruption, dans toute l’entité dès aujourd’hui et jusqu’à mardi. Plusieurs circuits sont prévus au départ de Ressaix et Peronnes, de Leval et Ressaix, de Peronnes et de Bray, d’Épinois et Buvrinnes. Les retours vers les différentes communes de l’entité se feront depuis la Place des Droits de l’Homme à l’heure pile et à la demi.

Le train est une deuxième alternative intéressante puisque deux formules de voyage sont disponibles entre ce dimanche et ce mardi. Le billet B-événement Carnaval de Binche est disponible dans toutes les gares ou vie letrain.be/carnavalBinche. Ce billet aller-retour offre, en outre, une réduction de 50 %, avec un retour possible jusqu’au lendemain du voyage aller.