Hainaut Le programme Charleroi DC est cofinancé par la Wallonie et le Feder.

Onze fiches projet constituent le portefeuille Charleroi DC, un ambitieux programme de requalification du périmètre nord-ouest de l’intra-ring urbain cofinancé par la Wallonie et le Feder.

Parmi ces fiches, l’une vise à rénover l’espace public : 33 millions d’euros y sont consacrés. Comment les travaux vont-ils s’organiser ? La question du conseiller Luc Parmentier (Ecolo) au conseil communal a permis au bourgmestre d’apporter les premiers éléments de réponse, même s’il est encore tôt pour dire précisément selon quel planning et quel phasage les voiries et places publiques seront réaménagées.

Le chantier s’articulera sur deux axes. D’une part, celui du boulevard Bertrand vers le boulevard Rouiller à l’ouest, via la place du Manège et le boulevard Solvay, de l’autre, depuis la rue Neuve jusqu’à l’avenue de Waterloo à l’est, en ce compris la rue de la Régence, le square du Monument et l’avenue Henin.

"Nous avons tiré des leçons de la rénovation urbaine de la ville basse dans le cadre du plan Phénix", dit Magnette. C’est ainsi que le chantier sera structuré en deux tranches, qui s’opéreront l’une après l’autre : un axe ouest, un axe est. Il y aura un sens aux exécutions, du sud vers le nord. On remontera donc du boulevard Bertrand vers le Roullier, et de la rue Neuve vers l’avenue de Waterloo. Durée prévue : 3 ans.

Attention apportée à la communication

Le bourgmestre table sur un démarrage à la fin 2017 ou au premier trimestre 2018 pour s’achever avant décembre 2020. La place du Manège sera finie début 2019. Dans la foulée viendra le remodeling de la place Charles II et des rues adjacentes.

Selon Magnette, il n’y aura pas d’interférence avec les travaux de mise à double sens de l’avenue des Alliés, du ressort du SPW.

Ceux-ci commenceront au printemps, ils seront terminés à l’ouverture du chantier de Charleroi DC. Pour autant qu’il n’y ait pas de complication ni de retard dans l’octroi des permis.

En outre, une attention particulière sera apportée à la communication : site Internet, gazette de chantier, news diffusées par les stewards urbains mais aussi ouverture d’un guichet d’information dans une cellule commerciale de l’îlot dauphin côté rue Neuve où une permanence sera assurée : Charleroi veut se donner les moyens de garder la totale maîtrise du chantier.