Hainaut

Le MR de Charleroi envisage de porter plainte pour faux et usage de faux contre Lucien Cariat, le président du conseil d'administration de l'ICDI (Intercommunale de Collecte et de Destruction des Immondices) de Charleroi. Cette plainte sera déposée si les libéraux n'obtiennent pas leurs apaisements après un recours auprès du ministre de tutelle des communes, Philippe Courard. Les députés Olivier Chastel et Véronique Cornet, et le conseiller communal Philippe Sonnet ont fait le point des griefs qu'ils ont à formuler contre le fonctionnement de cette intercommunale et plus particulièrement contre son président.

Celui-ci, actuellement échevin PS de Charleroi, ne sera plus candidat. Il était aussi directeur gérant de la même intercommunale, mis en congé de cette fonction, mais le conseil d'administration de l'ICDI du 6 mars a, selon le projet de procès-verbal, décidé de renommer Lucien Cariat à cette fonction de direction. Les libéraux affirment que ce point n'a pas été évoqué lors de cette réunion de conseil et qu'il s'agit donc d'un faux. Philippe Sonnet a fait valoir qu'il avait, en janvier dernier, posé une série de questions touchant au fonctionnement de l'ICDI (personnel, véhicules et GSM utilisés, avantages accordés, etc.) sans obtenir la moindre réponse. Les deux derniers conseils d'administration, «visiblement antidatés», ont été convoqués la veille du jour de leur tenue, dit-on encore au MR.

Vendredi dernier, on a convoqué les administrateurs en urgence: il s'agissait de décider de la démolition d'une villa achetée par l'ICDI pour 200 000 euros il y a quelques années. Elle est restée inoccupée et sa démolition va coûter 40 000 euros. Elle devait devenir un «Centre d'interprétation de la nature», mais les subsides n'ont jamais été versés.

La députée régionale Véronique Cornet interpellera, jeudi, le ministre Courard à propos de «l'auto-nomination» de Lucien Cariat au poste de directeur gérant, alors que l'intéressé aura bientôt 67 ans. En outre, un recours sera déposé auprès de la tutelle. «Si nous n'avons pas nos apaisements, nous porterons plainte pour faux et usage de faux, avec constitution de partie civile», a encore précisé Olivier Chastel, qui a également évoqué la possibilité de voir le ministre Courard demander un audit de cette intercommunale.

© La Libre Belgique 2006