Hainaut La Ville avait pourtant rendu un avis négatif à ce sujet.

Le nouveau marquage au sol sur la N6 qui relie Casteau à Soignies fait débat depuis quelques jours. Et pour cause, il semble accroître la dangerosité entre le rond-point de Thieusies et la maison de repos Saint-Alfred depuis son installation à la mi-juillet.

Constatant cela, Eric Gelard, membre de la liste MR, s’est indigné sur les réseaux sociaux. "De trois bandes, on passe à quatre bandes plus étroites puis nous devons nous rabattre sur la bande de droite pour découvrir un vire-à- gauche vers le home. Je suis donc étonné de découvrir ce nouveau marquage alors que la Commune avait rendu un avis négatif."

Le collège communal a effectivement exprimé son désaccord à ce sujet. "La demande a même été refusée en commission provinciale de la sécurité routière (CPSR)", explique Marc Ferain (MR), échevin de la Mobilité à la ville de Soignies. "Apparemment, ça vient donc directement du ministre Carlo Di Antonio qui a décidé de son propre chef de mettre ce marquage en œuvre."

Mais alors, pourquoi ce marquage a-t-il été mis en place à cet endroit ? L’objectif était de renforcer la sécurité pour les personnes qui fréquentent le home Saint-Alfred. "Ça sécurise sûrement les personnes qui tournent vers le home mais pour le reste, ça accroît la dangerosité vu l’étroitesse des bandes, surtout pour les piétons, les cyclistes et les motards. Car les camions ont tendance à déborder sur la piste cyclable", assure Marc Ferain.

La Ville de Soignies ne compte évidemment pas rester les bras croisés. "Nous allons envoyer un courrier à la Région wallonne en manifestant notre étonnement de cet aménagement", ponctue l’échevin sonégien.