Hainaut

La ville de Mons a convié la population à l'inauguration, mardi à 17 heures, de la fontaine et des trois grands bancs circulaires prévus dans le cadre de l'aménagement de la Grand-Place.

La fontaine compte 90 jets d'eau et sera illuminée d'éclairages de couleur. Les bancs métalliques, d'un diamètre de 5 mètres, contribueront à la nouvelle dynamique d'un espace public où, jusqu'ici, seuls les établissements horeca riverains permettaient une halte.

L'investissement pour la fontaine est de 565306 euros, et de 51715 euros pour les trois bancs, soit un total de quelque 617000 euros, financés à 90pc par le Phasing Out (50pc par la Région wallonne, via le Commissariat Général au Tourisme, 40pc par le FEDER) et 10pc par la Ville.

«L'emplacement de la fontaine tient compte de la sphère d'action lors du Combat dit Lumeçon», explique l'attachée de presse de la Ville, Juliette Picry.

L'inauguration de mardi s'inscrit dans un projet global de revitalisation du centre urbain, dont une étape importante a été la restauration de l'ilôt de la Grand-Place, finalisée en juin 2004.

En janvier 2005, a commencé, en trois phases (dont la dernière, en cours) la remise en état et la rénovation d'une trentaine de façades classées et non classées.

Le montant des travaux adjugés pour les façades se monte à 1128687 euros, dont 90pc financés par la Région wallonne et l'Europe, et 10pc pris en charge par la Ville.

Reste encore à terminer les aménagements et l'éclairage des espaces contigus de la Place, comme les Jardins du Maïeur, à l'arrière de l'hôtel de ville. Ce chantier est estimé à quelque 265000 euros.

Enfin, le projet d'éclairage d'ambiance de la Grand-Place nécessiterait encore 400000 euros et est en cours de révision, une première ébauche ayant été abandonnée.

Les cafetiers et restaurateurs riverains possèdent depuis l'été dernier des chaises déclinées du jaune au rouge et des parasols couleur champagne. Des problèmes pratiques doivent encore être résolus en concertation avec les commerçants.

Dans le projet global, la société jamboise Projenor assure le relais entre la Ville, maître d'ouvrage, et chaque partie prenante.

© La Libre Belgique 2006