Hainaut

Ce jeudi 1 er juin, la Maison du tourisme du Tournaisis célébrera les dix années de développement touristique de la région de Tournai-Ath dans le magnifique Hôpital Notre-Dame à la Rose de Lessines. En 1995, l'intercommunale de développement économique, Ideta, faisait du tourisme une de ses lignes de force.

Nous en profitons donc pour dresser le bilan. L'offre touristique du Tournaisis en chiffres actuellement, ce sont 17 hôtels, 12 campings, 75 gîtes, 53 chambres d'hôtes, 9 meublés de tourisme, 10 hébergements de jeunesse, 55 attractions et musées, 1 000 km de randonnées balisées, 45 producteurs à vocation touristique, 25 équipements de loisirs à vocation touristique et 15 structures d'informations.

12 sites requalifiés

On remarque surtout une forte augmentation du nombre de gîtes et de chambres d'hôtes, surtout dans le Pays des Collines. «Les visiteurs viennent pour un jour ou un court séjour. Les gîtes et chambres d'hôtes se prêtent bien à ce type de tourisme. Ils imposent aussi moins d'investissements. En général, ils constituent des revenus de complément pour certains artisans et agriculteurs de la région», constate Serge Hustache, le président de la Maison du tourisme du Tournaisis.

Sur la période analysée, 217 206 nuitées ont été enregistrées dans la région.

En dix ans, la capacité d'accueil a augmenté de 60 pc (1 540 lits en 1995 pour 2 480 en 2005). 35 pc d'équipements en plus pour ce qui concerne les musées et attractions, c'est d'autant mieux que de nombreux sites (12) vraiment pas adaptés ou trop vieillots ont été requalifiés. Il y a également eu 19 nouvelles créations.

Mais le chiffre le plus parlant de ce bilan, c'est incontestablement la fréquentation en termes de tourisme d'un jour. Entre 1995 et 2005, la région a progressé de 140 pc! 512 064 visiteurs en 1995 pour 1 223 588 en 2005.

Les raisons qui peuvent expliquer ce boom sont la création de nouvelles attractions, l'augmentation de l'attractivité et la présence d'animations autour des attractions.

Ce fabuleux bond trouve aussi son origine dans les nombreux événements organisés qui génèrent des retombées économiques et de la notoriété pour la région.

© La Libre Belgique 2006