Les 3 000 sièges maintenus

Didier Albin Publié le - Mis à jour le

Hainaut

Voilà une épine en moins dans le pied de la majorité communale de Charleroi pour la reprise du championnat de foot de division 1. Un mois et demi après avoir rédigé un rapport d’inspection imposant la mise en conformité de trois tribunes du stade du Mambourg sous la menace d’en abaisser la capacité, la cellule "foot" du ministère de l’Intérieur vient de revoir ses calculs de suppression des sièges à la baisse. Pour le premier match joué à domicile par les Zèbres - il aura lieu le 4 août prochain contre Bruges - la cellule exigeait l’agrandissement des avaloirs et la création d’un nouvel accès en T1. A défaut de quoi le nombre de sièges devait être ramené de 3 000 à un peu moins de 650. Ce ne sera pas le cas. "Nous avons démontré que ces aménagements nous obligeaient à passer un marché public en urgence pendant les congés du bâtiment", observe l’échevin de la Régie foncière, Antoine Tanzilli (CDH), en charge de la gestion du patrimoine privé de la ville - dont le stade. "On a donc essayé de voir comment garantir une sécurité maximale sans bouleverser notre calendrier de travaux puisqu’à partir de novembre, la déconstruction des tribunes fait l’objet d’un chantier de plusieurs mois."

"En réalité, le Sporting s’est engagé à renforcer la présence de ses stewards aux abords des sorties. Cela a permis d’obtenir une dérogation pour le maintien de 2 940 sièges contre un peu plus de 3 000. Quant aux T2 et T4, les aménagements sont en cours et quasiment finis." Cette fois, le stade est en état de service pour la rencontre à domicile contre Bruges.

Publicité clickBoxBanner