Les JO des mandats politiques

P.MK. Publié le - Mis à jour le

Hainaut

Si les JO récemment clôturés ont permis de décerner quantité de médailles, on peut considérer qu’à ce (petit) jeu, la médaille d’or dans nos régions reviendrait sans conteste à Albert Depret. Le rayonnant président du Conseil provincial et bourgmestre MR de Momignies rassemble en effet sur son nom pas moins de 44 mandats.

Par rapport à l’année précédente, et avec un zèle infatigable, il en a encore gagné six. Seize d’entre eux "seulement" sont rémunérés, les vingt-huit autres relevant d’activités annexes. Du côté des payants, l’une ou l’autre intercommunale juteuse dans des domaines divers qui témoignent de la polyvalence du bon Albert : développement économique, télédistribution, enseignement de la gestion sont autant de mamelles qui le nourrissent de leur suc.

Loin derrière lui, mais avec, tout de même, vingt-huit mandats dont neuf rémunérés, vient Bernard Liébin (MR), conseiller provincial et communal de La Louvière, dont on apprécie notamment les talents rémunérés à la Sowalfin et dans des intercommunales ainsi qu’à la brasserie Saint-Feuillien, dont il est administrateur.

Le suit de peu le bourgmestre de la riante commune de Merbes-le-Château, Philippe Lejeune (PS), avec vingt-cinq mandats, dont cinq rémunérés. Sans surprise, ils se situent dans le secteur hospitalier : médecin, il est membre du comité de direction de l’ISPPC, et du Conseil national des établissements de soins. Chargé de cours à l’ULB, il gère aussi la SPRL qui porte son nom.

On trouve ensuite l’échevin des Finances de Châtelet, Michel Mathy, lourd de vingt-quatre mandats, dont treize rémunérés. Là encore, la palette des talents est large, qui va de la Société régionale wallonne d’investissement au Conseil wallon de l’économie sociale, en passant par les logements sociaux locaux, la FGTB et la Spaque. Echevine de La Louvière, la PS Françoise Ghiot rassemble vingt et un mandats, dont quatre rémunérés. Deux d’entre eux ne lui ont été attribués qu’en cours d’année dernière. Elle précède d’un mandat son bourgmestre PS Jacques Gobert, avec vingt mandats dont six sont rémunérés parmi lesquels celui d’administrateur de la clinique Tivoli. Restons-en là, sous peine de nous égarer dans la piétaille des petits porteurs.

Publicité clickBoxBanner