Hainaut

Un violent incendie s’est déclaré samedi, peu avant minuit, dans un vaste hangar de la rue de Jumet à Marchienne-au-Pont.

Selon des riverains, des personnes auraient été aperçues s’enfuyant peu avant que le bâtiment s’embrase, ce qui laisse penser que le sinistre pourrait être d’origine criminelle.

Descendus sur place avec deux escouades, les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est ont été confrontés à un véritable mur de flammes, alimentées par les milliers de pneus entreposés illégalement dans cet entrepôt.

"Vu l’importance du brasier, nous avons dû protéger les habitations voisines", explique le major Michel Méan, porte-parole de la Zohe. "La protection civile est intervenue en renfort et a utilisé une mousse spéciale pour étouffer les flammes. Les pneus ont également été dispersés pour procéder à l’extinction. Ce n’est que vers 4 heures du matin que nous avons pu circonscrire l’incendie."

Gros dégâts

Les dégâts matériels sont colossaux : l’entrepôt a été complètement détruit, laissant derrière lui une montagne de déchets. La protection civile est intervenue avec une excavatrice et un container pour évacuer ceux-ci.

La Ville de Charleroi a également apporté son aide en déployant un camion grappin. Un mur a été abattu afin d’accéder plus facilement aux ruines, ce qui a nécessité l’évacuation d’une maison dont la stabilité pouvait être menacée. Les occupants ont donc été relogés temporairement par les services sociaux.

Une trentaine d’habitations ont également été privées d’électricité. Sur place, les forces de l’ordre ont découvert un camping-car occupé par des gens du voyage. Après investigations, il s’est avéré que le véhicule avait été volé en Italie. Il a donc fait l’objet d’une saisie.