Hainaut

Le mouvement d'opposition a présenté son programme pour les élections communales

Le groupe Aternative est dans l'opposition au Roeulx. Et ça se sent. Ainsi, quand la liste d'ouverture conduite par Géry Bombart dresse ses priorités pour les élections communales, la majorité peut entendre siffler les boulets… rouges !

Alternative plaide en effet en premier lieu pour la transparence avec notamment l'accès des élus aux documents communaux ou la création de commissions consultatives. "Actuellement, le bourgmestre Benoît Friart dirige la commune à lui tout seul", pointe Jean-Pierre Duval, conseiller sortant et candidat Alternative. "Nous vivons en démocrature au Roeulx. Nous plaidons depuis deux mandatures pour la création d'une CCATM. Mais le bourgmestre n'en fait qu'à sa tête. Or, cela a aussi un impact sur la mobilité. Car on crée des immeubles sans véritable consultation."

Autre mesure forte en réaction à la politique menée par la majorité, le retour d'un IPP à 7,7 %. Il est aujourd'hui à 8,5 %. Réaliste, quand on sait que les communes ont de plus en plus de mal à boucler leur budget ? "Ne perdons pas de vue que si les communes perdent énormément de subsides, c'est à cause de la politique d'austérité que notre bourgmestre défend en tant que député au niveau fédéral", réplique Jean-Pierre Duval.

Parmi les propositions du groupe Alternative, on retrouve le retour des cours de natation gratuits pour les écoles, l'extension de la maison de retraite, le développement de pistes cyclables ou encore la création d'une maison de l'emploi et de maisons de jeunes. Mais avec un IPP à 7,7 %, il faudra composer avec des recettes en moins.

"C'est possible, tout dépend de là où on place les priorités", estime Jean-Pierre Duval. "Il faut faire moins de bling-bling. Par exemple, nous sommes évidemment favorables aux hommages à George Price. Mais fallait-il un nouveau monument à 300.000 euros et des frais d'inauguration prévus à 100.000 euros ? Faut-il dépenser de l'argent pour déplacer le monument de la place de Thieu, alors qu'il ne gêne que les nouveaux garages dont le collège a autorisé la construction ?"

Bref, le mouvement d'opposition en est convaincu, avec une gestion plus saine et transparente, son programme est entièrement réalisable.