Hainaut De nombreuses associations proposent des repas de Noël mais rarement le soir du réveillon.

C’est un fait incontestable : les élans de générosité grandissent d’année en année pour venir en aide aux plus démunis. Beaucoup d’associations, petites ou grandes, se mobilisent pour organiser des repas solidaires, offrir de la chaleur, distribuer de la soupe ou simplement rendre le sourire aux gens qui vivent dans la précarité.

Les Restos du Cœur de La Louvière offraient par exemple 160 repas ce vendredi soir alors que les différentes Croix-Rouge de la région se sont également mobilisées durant la semaine. A plus petite échelle, on citera aussi le repas solidaire de ce samedi à la petite Maison du peuple de Colfontaine ou encore la soirée de ce vendredi organisée par l’ASBL Solidarité-SDF de Mons.

Mais les vrais réveillons solidaires du 24 décembre ne sont pas légions. Dans le Borinage, l’Armée du Salut de Quaregnon est l’un des seuls organismes qui se mobilise le soir du 24. "Nous offrons un repas complet, de l’apéritif sans alcool jusqu’au café", raconte Marie-Reine Liers, l’une des bénévoles qui accepte depuis huit ans de sacrifier son réveillon pour la bonne cause. "Ce sont une centaine de personnes seules ou sans-abri qui viendront passer le réveillon ensemble. En plus du repas, il y a des animations. Les gens restent parfois jusqu’à 6 heures du matin. Pour les sans-abri, une camionnette va les chercher et les ramène après la soirée."

Un réveillon avec une mixité

Dans la région du Centre, un repas de veillée qui rassemble près de 150 personnes est organisé depuis 40 ans par la paroisse de Braine-le-Comte. Ce Noël 2017 sera par contre une grande première pour l’ASBL Solidaction de Soignies. "145 personnes viendront passer la soirée, dont 101 qui reçoivent le repas gratuitement", se réjouit Diego Alvarez, responsable de Solidaction. "Nous voulions organiser un réveillon avec une mixité : des gens dans le besoin, des personnes âgées isolées et des familles normales."

Les organisateurs de la jeune ASBL ont pu compter sur la générosité de toute une ville. "Des gens ont fait des dons financiers, la Ville prête un minibus, des commerçants offrent de la nourriture, etc. Dimanche soir, il y aura aussi 25 bénévoles qui travailleront pour cette soirée. Et nous avons vu les choses en grand avec un repas digne d’un restaurant et une soirée avec DJ."