Hainaut

Le bourgmestre sortant avait jusqu'ici annoncé ne pas être candidat à sa propre succession et ambitionner un siège de conseiller de la majorité à Mons

Elio Di Rupo sera bourgmestre de Mons si les socialistes s'imposent et s'il totalise plus de voix que la tête de la liste PS, Nicolas Martin, a affirmé le bourgmestre sortant de Mons vendredi sur les ondes de la radio hennuyère Sud Radio. Le bourgmestre sortant avait jusqu'ici annoncé ne pas être candidat à sa propre succession, ambitionnait un siège de conseiller de la majorité à Mons. Au cours de la campagne, Elio Di Rupo a ensuite laissé planer le doute.

"Comme je l'ai déjà exprimé, mon souhait est que le PS fasse le plus de sièges possible à Mons. Il n'y a aucune concurrence entre les candidats PS, je me bats contre les autres partis", a-t-il expliqué. "Au soir des élections, nous respecterons le choix des électeurs. En respect du code de la démocratie locale, c'est la personnalité qui fera le plus de voix qui devient naturellement bourgmestre. Je respecte la loi."

Et d'ajouter: "Les citoyens ont leur bulletin de vote et leur conscience. Je ne suis pas en train de dire que je concours pour avoir plus de voix, mais s'il devait s'avérer que je fais plus de voix, oui j'assume et ça ne se discute pas: j'assumerai la fonction", a-t-il précisé.