Hainaut Les architectes planchent sur un projet qui prévoit aussi de la rendre aux automobilistes.

En matière de mobilité, la ville de Mons a tendance à user (et abuser ?) des plans B pour tenter de fluidifier son centre-urbain. Comme dans d’autres villes aux heures de pointe, les axes de pénétration automobiles ne sont pas une mince affaire. Avec les travaux de la future gare de la SNCB imaginée par l’architecte Calatrava, c’est du côté de la place Léopold que les Romains s’empoignent. Depuis déjà quelques années, en fait depuis le début des travaux de la gare, cette place est interdite à la circulation des véhicules autres que les bus TEC.

Selon le projet de l’époque, il en sera aussi ainsi lorsque la gare passerelle sera opérationnelle. Or, des pourparlers sont en cours avec les forces en présence. La ville pourrait, selon nos informations, revoir sa copie d’ici les prochains mois. Elle prévoit en effet la possibilité de lever son interdiction de circuler des véhicules ! L’auteur de projet planche dessus. L’échevin de la Mobilité, Marc Darville (PS), nous a assuré "qu’aucune décision définitive n’était prise" et que les architectes travaillaient sur un projet, prévoyant tantôt l’ouverture tantôt la fermeture.

Les travaux devraient commencer d’ici peu

Les levées de bouclier sur le sujet sont assez fréquentes. Les commerçants et les riverains de ce quartier clé mènent un véritable combat pour rétablir la traversée des véhicules via la place Léopold. Aujourd’hui, les automobilistes sur le boulevard Charles Quint peuvent sortir, face à l’hôtel Ibis, et remonter vers la Collégiale Sainte-Waudru.

Avant, ils pouvaient sortir du boulevard au niveau de la gare, rejoindre la place Léopold et emprunter la rue des Capucins. La rue des Capucins a donc perdu son accès direct, les voitures ne peuvent traverser la place qu’après 18 h 30, mais uniquement dans l’autre sens. L’artère se vide de son trafic automobile et les commerces peinent à attirer des clients.

Il est censé être définitif dans le permis unique octroyé que cette place Léopold serait piétonne afin d’encourager le concept unique multimodalité de la gare de Mons. Seuls les bus seraient autorisés à y circuler, de même que les vélos et les piétons. Les autos ? Plus vraiment, toujours selon les premiers plans. Vu la tempête qui va souffler, la Ville, l’auteur de projet et le TEC étudient toujours la question. Les travaux devraient commencer d’ici peu afin d’aménager comme il se doit cette place. Reste que les avis divergent beaucoup, TEC étant opposé a abandonner son espace propre à la gare de Mons.