Hainaut La ville repart à la recherche de gestionnaires pour les deux sites.

Alors que le parc du Waux-Hall est l’un des plus beaux de la cité du Doudou, son pavillon est toujours fermé au public. La récente consultation populaire place d’ailleurs la réhabilitation globale du Waux-Hall dans le hit-parade des intérêts citoyens. Ce mardi, les élus montois se pencheront une énième fois sur ce dossier resté en jachère depuis cinq ans.

L’idée de la ville est de séduire un exploitant pour la salle des fêtes, mais aussi le camping des Tournesols, lui-même fermé depuis 2013. Plusieurs initiatives ont échoué. A tel point que la réhabilitation des deux sites (Waux-Hall et camping) semble bien lointaine.

Appel aux candidats

Même l’intercommunale de développement économique et d’aménagement du cœur du Hainaut (Idea) a été chargée de démêler le dossier. Et depuis lors, la ville semble en avoir refait une priorité. "C’est une vraie préoccupation, nous voulons maintenant avancer et surtout aboutir", affirme Marc Darville (PS), échevin de la Régie foncière. Idem pour le camping. "Le précédent appel à projets n’a pas abouti parce qu’il était très fermé. Une nouvelle procédure a été mise en place."

Concrètement, il s’agit de faire appel à des candidats intéressés par le site du Waux-Hall ou du camping, qu’ils remettent un projet et élaborent un cahier des charges qui répondrait aux besoins et aux attentes de la ville de Mons. "Tous les candidats seront reçus par le service des marchés publics afin que les projets déposés puissent coller au mieux à la réalité."

L’opposition en faveur du privé

Le futur exploitant pourrait ainsi développer l’activité camping avec le site voisin, à savoir la salle du Waux-Hall. Il devrait en outre prendre à sa charge la réalisation des travaux de stabilité de la salle.

De l’opposition, Georges-Louis Bouchez (MR) a par ailleurs déposé une motion visant à confier l’exploitation ainsi que les travaux du Waux-Hall à un privé.