Hainaut Des appartements et un commerce devraient voir le jour à la place de l’ancien magasin Sarma.

C’est de l’aveu même du bourgmestre de la cité des Hurlus, Alfred Gadenne (CDH), un "dossier comme Dallas à Mouscron" qui touche, normalement, tout doucement à sa fin.

En effet, voilà des années maintenant que le cas du bâtiment de l’ancien magasin Sarma, situé dans la rue de Menin, constitue un véritable cauchemar pour les élus mouscronnois. "Il est vrai que ce bâtiment nous a donné beaucoup de soucis", reconnaît le bourgmestre. "Des investisseurs s’y sont intéressés. Cela avait même été très loin avec Intermarché mais qui a finalement décidé d’abandonner au dernier moment."

Échecs successifs

Si les responsables communaux avaient accordé la priorité à des investisseurs privilégiant le commerce, ils ont finalement été découragés par les échecs successifs. Ils ont alors dernièrement décidé de rappeler Carlos Beyls, de la société C&C Construct, qui s’était déjà renseigné mais pour y construire des appartements mixtes. "Un compromis de vente a donc été signé devant un notaire. Le projet pourra maintenant se concrétiser si le permis est octroyé."

L’architecte Benoît Courcelles a alors dévoilé quelques détails du projet mis en place. "Si le permis est accepté, des appartements mixtes à des prix abordables. Nous espérons pouvoir commencer les travaux vers la fin de l’année prochaine. En ce qui concerne le nombre d’appartements, nous ne l’avons pas encore défini. À Mouscron, il faut prévoir une place de parking par logement, cela sera donc un des facteurs à prendre en compte."

Seuls les sous-sols existants seront maintenus afin de garder du parking. Le reste du chancre de 4 000 m2 sera quant à lui abattu. Trois blocs vont s’y implanter à la place. Afin de répondre au mieux à la mixité sociale, les appartements seront dotés d’une à quatre chambres. Outre ces logements, un commerce devrait également voir le jour sur le site. Là encore, rien n’a été défini pour le moment.

"Cette surface commerciale a effectivement été pensée afin de ne pas donner que du logement dans le centre-ville et également pour redynamiser ce dernier. Nous sommes ouverts à toute proposition pour la nature de ce commerce. Il faudra sans doute voir le besoin rencontré par la population à ce moment-là", ajoute encore Benoît Courcelles.

Collaboration avec le service Urbanisme

La vente du Sarma n’aura donc jamais été aussi proche. Le projet a d’ailleurs de grandes chances d’être finalisé puisqu’il a été étudié en collaboration avec le service Urbanisme de la cité des Hurlus. Les élus communaux seront invités à se prononcer sur cette vente lors du prochain conseil, le 22 mai prochain.