Hainaut

Une croissance de l’emploi plus de deux fois supérieure à la moyenne nationale (62 % contre 27 % entre 2000 et 2010), une économie en mutation complète et une ville modernisée, durable et créative : ce sont les ingrédients du plan de renouveau urbain de l’euro-métropole Nantes Saint Nazaire en Loire Atlantique.

Un modèle qui inspire Charleroi. Pour étudier de plus près les moyens mis en œuvre et les effets d’une politique lancée voici 30 ans par Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre de François Hollande et maire jusqu’en 2012, le comité de développement stratégique vient d’organiser une mission.

Adapter aux réalités

Elle revient les valises remplies d’outils à adapter aux réalités wallonnes, à commencer par le schéma de cohérence territoriale, le "Scot", un instrument de planification de l’aménagement entre le plan communal et le schéma départemental. Son intérêt, c’est une vision grand angle du bassin de vie de Charleroi Sud-Hainaut.

Et son utilité est de veiller à ce que les infrastructures et équipements s’y intègrent de manière harmonieuse, sans concurrence. Autre dispositif innovant : la société publique d’aménagement, interface et coordinateur de projets de construction et d’urbanisation. Pour aller plus vite dans l’exécution des projets. "Avec elle, on peut faire en un an ce qui en demande traditionnellement 3", affirme Fabrice Berthereaux, directeur de la société d’aménagement Samoa. "Nantes est en pleine reconstruction : plusieurs centaines d’hectares y font l’objet de remodelings complets."

C’est sur l’île de Nantes que la métamorphose est la plus spectaculaire : laissée à l’état de friche en 1987 par les chantiers navals en faillite, cette île de 337 hectares est un laboratoire de créativité : architecture, entreprises, écoles et centres de formation, logements.

La réserve constructible

Et le décor urbain n’a pas fini de changer : la réserve constructible est d’un million de mètres carrés, c’est là que sera construit le nouveau CHU de Loire Atlantique, le budget est de 970 millions… Charleroi et Nantes Saint Nazaire partagent de nombreux points communs : une concentration de PME numériques, la présence d’un pôle biotech et d’un pôle aéronautique, mais aussi des initiatives culturelles et de tourisme en lien avec l’histoire. Comme Charleroi a su valoriser son patrimoine sidérurgique au Rockerill, l’eurométropole a reconverti d’anciens sites portuaires et de construction navale en attractions vivantes : les "machines de Nantes" offrent à voir et à vivre des aventures fantastiques dans la ville, notamment à dos d’un éléphant géant en bois et en métal entièrement articulé.