Hainaut La direction de Nautisport assure que celles-ci ne filment pas l’intérieur des cabines de la piscine.

Ce n’est pas la première fois que la présence de caméras dans les vestiaires de la piscine d’Enghien suscite la polémique.

Déjà en 2015, les responsables du complexe aquatique enghiennois avaient dû rassurer la clientèle craignant d’être filmée à l’intérieur des cabines du bassin de natation.

À l’époque , ces derniers avaient reçu un mail d’un père de famille qui avait été intrigué par ce dispositif alors qu’il se rhabillait lui et son enfant.

L’intéressé avait avoué s’être senti mal à l’aise, de peur d’apparaître en petite tenue dans le champ de vision de ces caméras.

Voici quelques jours, celles-ci ont de nouveau attiré l’attention d’une jeune femme originaire de la cité d’Arenberg, laquelle s’est à son tour inquiétée sur les réseaux sociaux de la protection de la vie privée et de l’intimité des nageurs.

"Le malentendu autour de ces caméras vient du fait qu’on pourrait croire qu’elles sont mobiles car insérées dans un dôme opaque alors qu’il s’agit de caméras fixes orientées uniquement vers les couloirs pour garantir la sécurité des baigneurs contre les vols, les incivilités ou encore les dégradations", indique Philippe Streydio, le président de Nautisport . "Nous avons d’ailleurs apposé à l’entrée des vestiaires une affiche qui le précise noir sur blanc, accompagnée d’une photo prouvant que la discrétion à l’intérieur des cabines est garantie à 100 %."

Et le président de Nautisport d’ajouter qu’un système de masquage numérique empêche de visionner les parties où les gens se changent. "Sur nos écrans de contrôle, les zones d’habillage et de déshabillage sont pixellisées. Seuls les couloirs et les portes sont visibles."

C’est à l’époque de la rénovation de la piscine, en 2011, que Nautisport a investi à titre préventif et dissuasif dans l’installation d’un nouveau système de télésurveillance couvrant l’ensemble de ce complexe très fréquenté.

L’an dernier, plus de 200.000 entrées ont été enregistrées !

"Beaucoup de vols sont, hélas, commis dans les vestiaires. Il arrive que certains nageurs ferment mal leur casier et que des personnes malintentionnées en profitent pour subtiliser leurs effets personnels (argent, GSM, etc.)".

Notre interlocuteur tient encore à préciser que malgré la présence du personnel de nettoyage, il est impossible de tout voir, à commencer par les agissements délictueux. "Nos techniciennes de surface n’ont pas pour mission d’assurer la surveillance des lieux et nous ne voulons pas en arriver à devoir faire appel à des agents de sécurité. D’où l’intérêt de la vidéo."