Hainaut

Le plan d’ancrage communal 2012-2013 de Brunehaut envisage la création de plus de quarante logements sociaux au sein de l’entité, par le CPAS, la commune, la Société de Logements du Haut Escaut, voire même la Fondation rurale de Wallonie

"La construction ou l’aménagement de logements sociaux répond à une réelle demande", a expliqué le bourgmestre Pierre Wacquier en séance du conseil communal. "Nous allons soumettre ce plan d’ancrage au ministre compétent, en espérant qu’il nous accordera les subsides pour les aider à sortir de terre".

Ce plan prévoit, dans l’ordre de priorité, la construction de deux blocs de deux maisons à la rue de la Bize et de huit logements à la résidence du Maïeur, à Laplaigne.

"Cet été, la Société de Logements du Haut Escaut avait posé les premières pierres de neuf nouvelles habitations à cet endroit. Quarante-huit logements y ont déjà été érigés depuis 1975, nous poursuivons sur cette lancée".

En troisième place, on retrouve le projet de réhabilitation d’un appartement trois chambres à la ruelle du Couvent, toujours à Laplaigne. Puis celui de transformation de l’ancien bâtiment du CPAS de Wez situé à la rue de la Sucrerie en un appartement. "Le rez-de-chaussée de cet immeuble accueillera la maison de village de Wez".

A la résidence Brunehaut, à Bléharies, ce sont vingt nouveaux logements sociaux, dont huit mis location et douze à acquérir, qui pourraient voir le jour. Tandis que l’AIS louerait seize habitations à la rue du Chauchoir, à Wez.

L’Agence Immobilière Sociale possède aussi dans ses cartons le projet de réhabilitation d’une maison de la rue du Vicinal en deux logements, et la restauration d’une habitation à la rue de Tournai, à Hollain.

Et en dehors du plan d’ancrage communal, le Collège prévoit aussi l’aménagement de deux logements de transit et d’un logement d’insertion sur le site de l’ancien presbytère de Bléharies, à hauteur de 600 000€.