Hainaut Le bourgmestre a déclenché le plan d’urgence communal.

Les zones de Dampremy, Jumet, Lodelinsart, Marchienne-au-Pont, Roux et Monceau-sur-Sambre, connaissent actuellement de problèmes de distribution d’eau potable.

Les gros orages de ces derniers jours et plus précisément ceux de dimanche ont provoqué des perturbations sur la zone de production de Viesville qui alimente notamment une partie de Charleroi. Cette réserve de 3 000 mètres cubes approvisionne 18 000 foyers, 428 rues et près de 40 000 personnes, qui se retrouvent depuis hier sans eau potable.

Problèmes de pollution

Pour assurer un retour à la normale dans les plus brefs délais, une cellule de crise s’est réunie dans la tour de la police de Charleroi. Les autorités communales, les pompiers, le service de communication et les SWDE (NdlR société wallonne des eaux) sont sur le pied de guerre afin que les zones touchées soient desservies en eau potable le plus rapidement possible.

Depuis hier 16 h, la Ville a mis à disposition des citoyens des points d’eau. Afin de desservir le plus grand nombre, un maximum de 10 litres par demandeur seront distribués indique la cellule de crise.

Sur place, la police et des gardiens de la paix de la Ville de Charleroi encadrent et sécurisent les points d’eau.

Monsieur Benoît Moulin, porte-parole de la SWDE explique que l’eau distribuée doit être dédiée la consommation seule. L’eau de distribution normale peut être utilisée pour la chasse d’eau et autres douches. Il n’est pas question d’utiliser cette eau pour laver le trottoir et les véhicules particuliers.

Ce mardi, la situation restera inchangée. Les points d’eau resteront accessibles tant que les analyses n’auront pas démontré un retour à la normale. Il est à prévoir que ce retour à la normale ne sera pas prévu avant demain. Des tests et des ajouts de chlore en forte dose doivent permettre un retour progressif des normes acceptables Les coulées de boues qui ont contaminé le centre de distribution de Viesville ont charrié des pesticides causant une pollution encore jamais vue dans la région. La rapidité des interventions de différents services et les analyses constantes des eaux ont permis une prise en charge adéquate. les points d’eau sont ouverts jusque 22 h.