Hainaut L’association reçoit en revanche davantage de fournitures.

Depuis l’arrêt du Resto du Cœur de Mons en juillet 2017, il n’existe désormais plus que quatre antennes labellisées dans le Hainaut : à Mouscron, à Charleroi, à La Louvière et enfin à Quiévrain, le Resto le plus proche de la cité du Doudou. Par la force des choses, les projecteurs de la région Mons-Borinage se sont donc braqués vers le Resto de Quiévrain.

Les fournisseurs ont fait de même. "Nous recevons environ 30 à 35 % de nourriture en plus", constate Salvatore Miraglia, le président du Resto quiévrainois. "C’est aussi beaucoup plus varié et donc intéressant pour les repas et les colis. Nous pourrions par exemple très bien recevoir des moules, ce que l’on n’aurait jamais eu par le passé."

Des repas et des colis alimentaires

L’ASBL de Quiévrain bénéficie aussi en quelque sorte du fiasco montois en récupérant quelques nouveaux bénévoles. "Nous n’avons personne directement du Resto de Mons mais le dernier nouveau bénévole vient par exemple d’Harmignies, donc il aurait certainement été plutôt vers la cellule de Mons si elle existait encore", ajoute Brigitte Waroquier, secrétaire du conseil d’administration de l’ASBL.

Quant au nombre de bénéficiaires du Resto, il est en constante augmentation (plus de 400 familles) mais n’a pas été réellement impacté par l’arrêt de Mons. "C’est vrai que c’est étonnant", admet Carmelina Caramezza, assistance sociale, qui s’occupe essentiellement de gens venus de Quiévrain, Dour, Boussu ou Hensies. "Il y a quelques familles de Mons qui sont venues vers nous mais je pense que la plupart des bénéficiaires de Mons ont trouvé d’autres alternatives."

La faute aux 25 kilomètres qui séparent les deux villes. "Payer le bus ou faire le trajet en auto, c’est un frein pour eux. En général, les personnes qui viennent de plus loin le font seulement une ou deux fois et pas sur la durée. Ça a été le cas pour plusieurs personnes de Colfontaine ou Jemappes qui allaient au Resto de Mons par le passé."

Ouvert aux personnes dans le besoin, le Resto de Quiévrain offre des repas et des colis alimentaires trois fois par semaine. L’association aide également les gens à régler certains manquements administratifs qui créent souvent des énormes trous financiers dans le portefeuille des bénéficiaires. Les nouveaux bénévoles sont également les bienvenus dans l’ASBL.