Hainaut

PAR AILLEURS, IL EST D'ORES ET DÉJÀ ÉTABLI que ce nouveau fait n'est pas l'oeuvre des auteurs des dégradations perpétrées à l'église Sainte-Waudru de Frameries dans la nuit des 4 et 5 janvier derniers. Le premier substitut du procureur du roi de Mons, Dominique Francq, a d'ailleurs précisé que ces personnes, placées sous mandat à la mi-janvier et inculpées de vol qualifié ainsi que de destruction et dégradation de monuments, statues ou oeuvres d'art placés dans des églises, temples ou autres édifices publics, sont toujours incarcérées. De son côté, face à ces deux faits, le bourgmestre de Frameries se dit «triste et impuissant». Il évoque un «effet de contagion».

© La Libre Belgique 2006