Hainaut

Bonne nouvelle pour la cathédrale de Tournai : elle vient de recevoir un nouveau subside du Gouvernement wallon. Ce dernier vient d’approuver la prolongation de l’accord-cadre qui unit la Région wallonne et le Province de Hainaut. Cet accord-cadre garantit la réalisation des travaux de restauration du transept et des cinq tours de la cathédrale Notre-Dame de Tournai.

La cathédrale est classée comme monument depuis 1936, reconnue comme patrimoine exceptionnel de Wallonie et reprise sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco, la cathédrale Notre-Dame de Tournai a été élevée dans la première moitié du XIIe siècle.

Pour rappel, en 2006, l’architecte Vincent Brunelle a remis un schéma-directeur pour une restauration globale de la cathédrale et des bâtiments annexes. Ce schéma-directeur, qui s’étend sur 20 ans, a permis de déboucher sur le fameux accord-cadre entre la Région wallonne et la Province de Hainaut, propriétaire de l’édifice.

Les travaux ont débuté en 2008. Les façades de la nef romane ont déjà été restaurées tandis que l’intérieur a été remis en ordre. Actuellement, les ouvriers restaurent les façades ainsi que les couvertures du transept.

D’ici 2014, diverses études et travaux préparatoires et conservatoires ayant pour cible la restauration du chœur gothique seront réalisés. Ces travaux nécessitaient un subside de 21 millions d’euros répartis sur sept ans. Mais le programme a dû être modifié en cours d’exécution. Notamment suite à des découvertes archéologiques.

Aussi lors des travaux et grâce à la présence d’échafaudages dans la nef romane, d’autres travaux ont pu être réalisés à moindre coût. Malgré tout, ces travaux nécessitent un accroissement du subside accordé par le Gouvernement wallon.

Celui-ci sera augmenté de six millions. Le ministre wallon du Patrimoine, Carlo Di Antonio (CDH), a donné son accord récemment.

Les travaux du transept ne seront terminés qu’en 2007 et auront coûté la bagatelle de 17 millions d’euros.