Hainaut Le CPAS de Tournai pourrait bientôt louer ou vendre les bois dont elle a hérité.

Une location publique du droit exclusif de chasse dans les propriétés du CPAS de Tournai est programmée le mardi 20 mars à 9 h dans la chapelle du centre Julien Wlomainck, rue des Sœurs de Charité à Tournai. C’est le notaire Jean-Luc Hachez qui procédera aux enchères lors de cette location publique. Ce type de location publique est organisé tous les neuf ans.

Les soumissions doivent être adressées sous pli recommandé à la présidente du CPAS, Rita Leclercq-Desenclos (PS), et ils devront parvenir au siège de l’administration pour le lundi 19 mars à midi au plus tard. En cas de non-adjudication d’un lot, il sera remis en location par soumission écrite.

"Comme le CPAS possède des bois, il y a des droits de chasse dessus. C’est imposé par le Département de la nature et des forêts, explique Rita Leclercq-Desenclos. Mais ces droits de chasse, cela ne représente pas grand-chose comme rentrée financière."

Louer ou vendre

Et pourtant, la superficie totale est grande. Très grande. Elle est de plus de 1 300 ha !

Il s’agit de bois que l’on retrouve quasiment dans tous les villages de l’entité de Tournai, mais aussi dans les entités de Frasnes-lez-Anvaing, de Bernissart, d’Estaimpuis, de Rumes, de Brunehaut, de Péruwelz, de Pecq ou encore de Celles. Le CPAS de Tournai possède même des bois dans le nord de la France, à Baisieux ou à Rumegies.

"Ce sont des héritages du passé, glisse la présidente du CPAS. Quand j’ai vu ce dossier de renouvellement des droits de chasse passer, j’ai demandé au bureau d’études du CPAS de me présenter la situation : ce que ça rapporte exactement, ce qu’on pourrait en faire… Il est temps de réfléchir à tout ça. C’est beaucoup de travail administratif pour quelque chose qui n’est pas utile pour le CPAS."

Le CPAS de Tournai pourrait donc bientôt louer ou vendre des bois. Le dossier doit bientôt arriver sur la table des conseillers de l’action sociale.