Hainaut L’association Paola Vigano - Sweco a dévoilé les esquisses du projet retenu.

La Ville de Tournai, la SNCB, le SPW et les Tec ont désigné l’auteur de projet qui dessinera le futur quartier de la gare et la future rue Royale. Cet auteur de projet est l’association momentanée Paola Vigano - Sweco.

Le premier opérateur est la Ville de Tournai. Elle se chargera de la revitalisation du parvis de la gare, de la place et du parc Crombez, de la rue Royale, de la rue des Jardins et d’une partie de la rue du Becquerelle et des avenues Leray, Van Cutsem et des Frères Haeghe. "L’enjeu était double. Il y a le périmètre de la gare, un nœud de mobilité, et il faut souder la gare à l’hypercentre de Tournai", explique Paola Vigano.

Un visage plus vert

Le parc sera restauré. Les arbres seront conservés et de nouveaux arbres seront plantés. L’association momentanée Paola Vigano - Sweco veut créer, sur le parvis de la gare, le début d’une promenade depuis la gare jusqu’au bout de la rue Royale, avec la cathédrale en point de mire. La rue Royale doit retrouver son prestige, avec des équipements intelligents et des espaces conviviaux. Des arbres seront également plantés le long de la rue Royale, donnant un aspect moins minéral à la rue.

La circulation altérée du côté de la gare

Concernant la circulation automobile, elle ne devrait pas être altérée, sauf du côté de la gare. Le parking sera maintenu le long de la rue Royale et il devrait également être préservé sur la place Crombez, mais il laissera la place à des activités quand c’est nécessaire, en cas de marché par exemple, comme c’est le cas aujourd’hui.

Concernant la partie prise en charge par la Ville de Tournai, "le projet est subsidié à 40 % par l’Europe, 50 % par la Wallonie et à 10 % par la Ville de Tournai", explique l’échevine des Projets européens Laetitia Liénard (PS). "Le budget est estimé à 8 millions d’euros pour cette partie du chantier."

Les Tec, le SPW et la SNCB sont également impliqués dans le projet. Chaque opérateur interviendra sur son territoire

La gare pour les bus sera repensée

Outre la Ville de Tournai, le SPW, la SNCB et les Tec sont également impliqués dans le projet de revitalisation du quartier de la gare. Chaque opérateur agira sur son territoire.

Les Tec construiront une nouvelle gare de bus et participeront à l’aménagement de voies en voirie pour les bus, notamment sur le boulevard des Déportés. L’auteur de projet a imaginé un îlot central d’où partiront les bus, au même endroit où se trouve la gare autoroutière aujourd’hui.

"Cette gare pour les autobus a une quarantaine d’années", explique Rémy Prévot, directeur général adjoint des Tec Hainaut. "Elle a atteint ses limites. Elle est désuète, elle n’est pas pratique pour les personnes à mobilité réduite. On compte 4 000 personnes qui montent dans les bus ou en descendent et l’on nous annonce encore des progressions en termes de clientèle. Les travaux ont déjà été budgétés à hauteur de quatre millions d’euros."

Autre opérateur : le SPW. La Région wallonne aménagera une partie du boulevard des Déportés pour une mobilité sécurisée entre les différents usagers. D’après les premières esquisses de l’auteur de projet, le nombre de voies serait réduit à hauteur de la gare.

Un meilleur accès à la gare

"Il faut une liaison entre la ville et la gare. La situation est complexe avec un boulevard, une gare… Ces travaux entreront également dans le cadre de la sécurisation des boulevards de Tournai. Tout ne se fait pas en un jour. Ce sont des montants colossaux", glisse Yves Fobelets, directeur des Routes de Mons (SPW).

Quant à la SNCB, elle améliorera l’accès de la gare ferroviaire et elle pourrait construire, si les budgets y sont alloués, un parking sur plusieurs niveaux..